9 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Livre - Claude-Ernest Kiamba publie Politiques de l'éducation, formation des compétences et construction de l'état en République du Congo de 1911 à 1997

Publié aux éditions L'Harmattan, cet ouvrage de 441 pages est une contribution à l'analyse de l'action publique en Afrique noire. Sa présentation et dédicace a eu lieu la semaine dernière à Brazzaville, sous la houlette du Forum des gens de lettres

Dans Politiques de l'éducation, formation des compétences et construction de l'Etat en République du Congo de 1911 à 1997 Claude-Ernest Kiamba parle de la science politique qui a longtemps été consacrée à l'étude des régimes, des élites des politiques, des institutions ou du pouvoir au détriment de l'analyse du fonctionnement de l'Etat au « quotidien » c'est-à-dire de ce que l'Etat fait ou ne fait pas. Or bon nombre de chercheurs estiment, aujourd'hui, qu'il faut réinsérer l'analyse politique dans une conception plus dynamique des rapports Etat-société de façon à ce que l'étude de l'Etat s'enrichisse de nouvelles problématiques.

Ce livre tente de comprendre la construction de l'Etat au Congo, non plus à travers cette démarche orthodoxe, mais à partir d'une analyse objective des logiques et des stratégies déployées par les pouvoirs publics dans le but de mettre en œuvre des programmes de gouvernement dans le domaine de l'enseignement. Autrement dit, il cherche à démontrer quelles étaient les capacités de ces acteurs à créer des dispositifs « légalo-rationnels » autour des politiques réalistes en vue de la modernisation de l'Etat, notamment sur comment s'opéraient les choix de ces politiques, quels étaient les alternatives, les débats et les moyens pour les appliquer ; enfin quel est l'impact de ces politiques sur la construction de l'Etat ? Les approches hiérarchiques stratifiées et interactionnistes de la réalité sociale permettent de comprendre les programmes réalisés de 1911 (date de la création officielle de l'enseignement) à 1997 (moment du déclenchement de la deuxième guerre civile du Congo) pour construire l'Etat. Le recours à la sociologie historique permet aussi d'avoir un regard d'ensemble sur la constitution du champ politique congolais.

Répondant aux questions de la presse, sur les mécanismes de construction de l'Etat du Congo, objet de la création de ce livre, Claude-Ernest Kiamba, déclare : « Nous avons pensé que le domaine social de l'enseignement était l'un des domaines prioritaires quant à la construction de l'Etat, parce que la construction de l'Etat implique la formation des compétences, or la formation des compétences passe par l'école ; donc l'école est prioritaire. C'est ça l'idée qui m'a conduit à écrire ce livre. »

Quant à la question de savoir à quelle qualité de lecteur est destiné ce livre ; son auteur pense qu'il est destiné à tout le monde aussi bien aux chercheurs qu'aux derniers des Congolais. Puis que là-dedans, poursuit-il, il y a les témoignages de tous ceux qui ont géré l'enseignement (comme Jérôme Yandza, paix à son âme) depuis l'époque de la colonisation jusqu'à l'époque d'aujourd'hui. Tous les acteurs politiques, tous les acteurs sociaux de production ont été interrogés. C'est donc un travail qui est parti sur des enquêtes méthodologiques basées sur des entretiens et un guide d'entretien avec ceux qui ont fait l'histoire aussi bien politique que sociale de l'enseignement au Congo. C'est pour cela qu'il y a une certaine lecture critique des biographies personnelles des hommes politiques qui ont fait l'histoire de ce pays ; que ce soit Youlou, Tchitchelle, Opangault, comme est-ce qu'ils sont nés ; comment est-ce qu'ils ont fait pour faire des études ? Dans quels milieux ? Quels étaient leurs profils de carrière ? Il n'en a fait en même temps une sorte de dictionnaire des hommes politiques congolais tout ceci en joignant avec ce qu'ils ont réalisé comme œuvres.

Par ailleurs, bien que Claude-Ernest Kiamba soit pour la construction de l'Etat, mais il pense que tout n'est pas à balayer de revers de mains. « Il est une urgence, certes, celui de repenser ce qu'on avait fait. J'ai bien dit que des ambitions étaient certainement nobles mais trop exagérées. Quand on met en place des politiques, il va falloir former d'abord des ressources, il faut des compétences pour gérer cela ; est-ce que nous avons des compétences ? »

Avant d'ajouter « On aura perdu donc du temps à mettre des réformes dont on sait que l'Etat n'avait pas de moyens. A cela il faut mettre beaucoup de crises socioéconomiques que nous avions connus depuis les années 1970, 1997. Le premier choc pétrolier les années 1980, le deuxième choc dans les années 1990. On n'est parti d'ajustement structurel en ajustement structurel. Donc la construction d'Etat n'implique pas la remise en plat de toutes les dynamiques, mais une sorte d'ajustement structurel mental renforcé. Tout ceci passe par le respect de ce qu'on appelle le bien public. Ce qui appartient à tous sans appartenir à chacun en particulier. »

Notons que la modération de cet ouvrage a été faite par l'écrivain Willy Gom sous l'œil critique du docteur Noël Ramata Kodia.

Qui est Claude-Ernest Kiamba ?

Né à Saint Benoit Boundji (au nord de la République du Congo), le 05 septembre 1971, Claude-Ernest Kiamba est docteur en sciences politiques de l'institut d'études politiques de Bordeaux et à une maîtrise en philosophie de l'Université catholique d'Afrique centrale, institut catholique de Yaoundé au Cameroun.

Ancien conseiller électoral à l'opération des Nations unies en Côte-d'Ivoire (2005-2007) et ancien directeur de cabinet du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement du Congo-Brazzaville (2009-2010), il est professeur (maître de conférences) de Sciences politiques à la faculté de sciences sociales et gestion de l'Université catholique d'Afrique centrale et directeur du Master en gouvernance et action publique. Marié père de quatre (4) enfants, il appartient à plusieurs réseaux scientifiques, dont l'Association pour la promotion des droits de l'homme en Afrique centrale (Apdhac) et le Réseau africain des instituts de formation de formateurs de l'enseignement technique (Raiffet).

Congo-Brazzaville

La journée d'intégration et d'orientation académique et professionnelle par l'AECF

À l'occasion de la rentrée universitaire 2017-2018, l'Association des étudiants congolais de France… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.