8 Septembre 2017

Madagascar: Contre-visite mutée - Révolte des employés de la CUA

La protestation de l'affectation de la contre-visite de la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) à la société Omnium de maintenance des véhicules de transport (Omavet) s'étend.

Hier, le syndicat des employés de la CUA a déposé une demande à la préfecture de Police d'Antananarivo pour refuser le contrôle de légalité de cette convention de partenariat, délibérée à la session extraordinaire des conseillers municipaux, la semaine dernière. « Cet accord n'apportera rien à la CUA, comme ce qui est déjà le cas avec la société Easy Park. 90% des recettes seront versées à cette société », lance Ankoay Andriantsoa, président de ce syndicat à la préfecture de Police à Tsimbazaza.

La CUA voit ce changement d'un autre œil. « Nous n'avons pas pu réaliser des infrastructures routières avec les recettes obtenues des contre-visites. Avec l'OMAVET, plusieurs infrastructures seront réalisées », promet Landy Raveloson, directeur du Transport au sein de la CUA.

Cette semaine les transporteurs en commun ont déjà lancé un ultimatum de deux semaines à la CUA pour annuler cette convention de partenariat.

Madagascar

Pour l'UE, le scrutin de 2018 doit être «crédible» et «inclusif»

A Madagascar, le Premier ministre Olivier Mahafaly a rencontré lundi 20 novembre la délégation de… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.