10 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Direction des grands projets de construction - Expo Béton - L'architecte Constant Luzitu lance un appel aux autorités

C'est le dimanche 10 septembre 2017 que l'Expo Béton a pris fin. Un des ceux qui ont eu à y exposer, au Shark Club, Constant Luzitu, architecte congolais du cabinet Beth-Betsaleel, a donné de la voix avant que les lampions ne s'éteignent.

«Nous demandons à notre Gouvernement de nous doter d'un texte de loi lié essentiellement aux architectes, c'est-à-dire, un ordre des architectes congolais pour régulariser le secteur», confie Constant Luzitu. Par ailleurs, il se dit satisfait de la présentation dont a été auteur ce cabinet d'architectes, qui a attiré, selon ses dires, officiels, entrepreneurs et des hommes de tout horizon. A la perche de La Prospérité, il a, après avoir étalé quelques réalisations faites par lui et les siens, constaté, et avec regret, que le pouvoir central continue de recourir plus à l'expertise étrangère pour des constructions et des conceptions des projets d'envergure.

Ce, en laissant sur le banc l'expertise nationale. D'où, avec ferveur, appelle-t-il les autorités compétentes, à la lumière des réalisations des congolais, à croire aussi dans le talent des fils et filles du pays.

Constant Luzitu note que son cabinet Beth-Betsaleel composé d'un bureau d'architecture et d'urbanisme continu à satisfaire ses clients tant des marchés privés que publics jusque-là. A son actif, Constant Luzitu a construit le bâtiment du Ministère de l'Intérieur, les immeubles Alpha, la Française dans la commune de la Gombe et plus de 15 villas à Mont Fleuri dont celle occupée actuellement par le Patriarche Antoine Gizenga. Fort de toutes ces réalisations, Constant Luzitu estime que les architectes congolais disposent des atouts nécessaires pour pouvoir éblouir tant au Congo-Kinshasa qu'ailleurs à travers le globe.

Constant Luzitu rassure

"Nous avons réalisé que nous parvenons à faire un bon travail. Dans l'architecture, comme dit la Bible pour la religion, ce sont les œuvres qui comptent. Donc, dans le cadre de l'exposition, nous avons montré nos réalisations. Non pour faire de l'argent mais, plutôt, pour démontrer à nos autorités qu'il y a des congolais dans ce secteur qui font du travail de qualité, qui peuvent faire mieux que les autres. On a remarqué que le stand a été bien visité par les autorités et toute la population. Les organisateurs devront continuer avec cette exposition ", a déclaré l'architecte Constant Luzitu. "Le secteur principal du cabinet d'architectes Beth-Betsaleel, c'est la construction.

On commence d'abord par faire des études et, c'est également des études en termes d'urbanisme. Ce dernier aspect constitue le plus grand problème que l'on a ici au Congo-Kinshasa, en général, à Kinshasa, en particulier. Nous faisons l'effort de démontrer à chaque sollicitation de ce dont nous sommes capables en matière de Construction. C'est depuis 1992 que nous avons commencé à rendre nos services ", a-t-il dit.

Congo-Kinshasa

HRW - Une « transition citoyenne » pour le pays

Au lieu de donner à Kabila un « laissez-passer » pour s'accrocher au pouvoir, les dirigeants mondiaux… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.