12 Septembre 2017

Afrique: UEMOA - Légère progression des taux débiteurs

Au niveau des conditions de banque, note le Bulletin trimestriel de statistiques (2eme Trimestre 2017) de la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest(Bceao), il est relevé une légère progression des taux débiteurs.

En effet, hors taxes et charges, le taux débiteur moyen est ressorti à 6,94% au deuxième trimestre 2017, contre 6,83% à la même période de l'année dernière.

L'analyse par pays fait ressortir une hausse du taux d'intérêt moyen en Côte d'Ivoire (+45 points de base), au Niger (+43 points de base), au Sénégal (+30 points de base) et au Bénin (+24 points de base), contre des baisses en Guinée-Bissau (-103 points de base), au Mali (-82 points de base) et au Togo (-43 points de base).

Le taux est demeuré stable au niveau du Burkina. Le taux d'intérêt moyen appliqué aux dépôts à terme a, pour sa part, régressé de 3 points de base, passant de 5,34% au deuxième trimestre 2016 à 5,31% au cours du deuxième trimestre 2017.

Sur le marché boursier de l'Union Economique Monétaire Ouest Africain, l'indice BRVM 10 s'est replié de 10,9% à fin juin 2017 par rapport à son niveau à fin juin 2016. Quant à la capitalisation boursière, elle a baissé de 30,2% sur la même période.

Afrique

CHAN - La CAF envisage reformer la compétition

Le Championnat d'Afrique des Nations ( CHAN) connaitra une importante réforme dans les jours ou mois à… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.