11 Septembre 2017

Sénégal: Le taux de vaccination du cheptel jugé faible dans le pays

Dakar — Le secrétaire général du ministère de l'Elevage et des Productions animales, Mamadou Ousseynou Sakho, a relevé, lundi, à Dakar, le contraste entre la faiblesse du taux de vaccination du cheptel au Sénégal et la hausse vertigineuse du budget consacré à ce volet de l'élevage.

"Au Sénégal, le taux de vaccination animale est de 30 %. Ce taux reste faible par rapport à la norme internationale, qui nous impose de faire vacciner 80 % du cheptel", a signalé M. Sakho.

Il intervenait à un atelier sur la vaccination contre la peste des petits ruminants et la péripneumonie contagieuse bovine.

Cette rencontre de cinq jours ouverte ce lundi est organisée dans le cadre des activités du Projet régional d'appui au pastoralisme au Sahel.

Ce projet commun au Burkina Faso, au Mali, à la Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad est supervisé par le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Selon M. Sakho, l'Etat du Sénégal a fait beaucoup d'efforts pour rehausser le taux de vaccination de son cheptel et améliorer la santé animale.

"Aujourd'hui, le budget de la santé animale du Sénégal est passé de 150 millions de francs CFA en 2010 à un milliard de francs CFA en 2017", a déclaré le secrétaire général du ministère de l'Elevage et des Productions animales.

Il annonce par ailleurs que le gouvernement sénégalais va bientôt acquérir un appareil de production de vaccins.

Cet appareil devrait coûter 1,5 milliard de francs CFA, a dit M. Sakho, assurant que son acquisition permettra d'éviter la rupture des vaccins au Sénégal et d'améliorer la santé animale.

Le ministère de l'Elevage et des Productions animales invite par ailleurs les éleveurs à faire vacciner leur bétail contre la peste et la pneumonie bovine contagieuse, lors de la campagne de vaccination prévue entre "fin septembre et début octobre" 2017.

Selon M. Sakho, des "séances de sensibilisation de masse" seront organisées par le ministère, qui a impliqué les radios communautaires dans la mise en œuvre du programme de vaccination coordonné par le CILSS.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.