11 Septembre 2017

Cameroun: Albert Kamga - « Il faut que les opérateurs apportent plus de précisions »

Expert des télécoms et TIC, inspecteur chargé des questions techniques au ministère des Postes et Télécommunications.

Comment comprendre que l'on prenne un forfait Internet par exemple pour une semaine et se retrouve sans unité au bout de deux heures ?

Théoriquement, il est possible qu'un abonné consomme toute la quantité souscrite pour une semaine juste en quelques heures, voire moins. Pour l'expliquer, considérons le cas réel du forfait de 500 Mo pour 7 jours et au tarif de 1000 F. Si l'abonné se met à regarder les vidéos en ligne sur YouTube par exemple, ou même à regarder la télévision en streaming, il aura consommé l'intégralité de ses 500 Mo de données en à peine une heure de temps. Nous devons donc, en supposant que les informations rendues disponibles par les opérateurs sont correctes, choisir nos formules d'abonnement en tenant compte de nos besoins réels.

Est-ce à dire qu'il n'y a pas de cas d'abus ?

Si. Imaginez que vous souscriviez à 2 Go à consommer en 24 heures et que le débit de votre liaison soit de quelques kilobits par seconde, il vous sera impossible de consommer même la moitié des 2 Go. Il serait ainsi plus intéressant qu'en même temps que les opérateurs insistent sur les quantités théoriques de données offertes et sur des tarifs qui peuvent être attractifs, qu'ils apportent aussi plus de précisions sur le débit effectif dont bénéficiera l'abonné.

Il s'agit d'un aspect important à encadrer et à surveiller, notamment par le régulateur qui a une importante mission de protection du consommateur. Maintenant, il faut savoir que les mises à jour automatiques des téléphones participent souvent à réduire les forfaits. Il se trouve aussi dans certains cas que celui qui a pris le forfait ne sait pas que sa connexion Internet est partagée. Car par défaut, certains terminaux sont configurés pour une connexion Internet wifi automatiquement. Ainsi, si vous avez déjà eu à partager votre Internet avec des amis et que vous n'avez pas pris le soin de modifier le mot de passe après, ils pourront continuer à bénéficier de votre connexion aussi longtemps que vous serez à proximité.

Quels conseils pour une meilleure gestion et maîtrise des forfaits internet?

D'abord, faire le choix de la formule qui correspond à son besoin. Ensuite, il convient de désactiver ou même de désinstaller les logiciels et les applications qui ne sont pas nécessaires, et même déjà ne pas les installer. Il faut savoir que les logiciels qui tournent sur le terminal en plus de saturer les espaces de stockage, contribuent également à ralentir la performance de l'appareil.

Il est aussi à souhaiter que les opérateurs mettent à la disposition des abonnés des facilités de suivi de leurs consommations. Un abonné doit pouvoir suivre sa consommation en temps réel et même accéder à l'historique. Enfin, il est important d'accéder utilement à l'Internet. Ils sont en effet nombreux qui passent leur temps dans les réseaux sociaux par exemple, sans but précis. En plus de perdre des données, ils perdent également un temps précieux qu'ils auraient pu mieux capitaliser.

Cameroun

Regain de tensions à Bamenda où vivent les minorités anglophones

Plusieurs manifestations ce vendredi 22 septembre au matin, ont eu lieu dans les régions anglophones du Cameroun,… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.