12 Septembre 2017

Guinée: Présumée tentative de viol - Dr Ibrahima Sory Diallo et Djenab Baldé auditionnés

Le président du BOC, docteur Ibrahima Sory Diallo, accusé de viol d'une femme s'est présenté ce lundi 11 septembre 2017, au commissariat urbain de police de Bambeto-Cosa dans la commune de Ratoma, pour des faits d'enquêtes préliminaires. Suite à une plainte portée par la présumée victime Djenab Baldé.

Dans son intervention, le leader du BOC Ibrahima Sory Diallo, a fait savoir qu'il est mentionné dans ce dossier de convocation "destruction des bien privés, menace et injures publics" a ce sujet, le procureur avait instruit également au commissaire d'examiner la plainte de la femme pour tentative de viol.

Dans cette même lancée, l'opposant n'a pas manqué de dire que « La femme Djienab Baldé, a été mis en examen par le commissariat. Elle devrait également participer à la visite d'un médecin légiste, au retour, cette femme a refusé de déposer les résultats des examens des médecins au niveau du commissariat. Et elle a demandé de retirer sa plainte contre moi au commissariat de Bambeto- cosa. A ce sujet le commissaire n'a pas voulu accepter cela. Parce qu'il faut appeler le procureur pour que ce dernier soit informé afin d'instruire au commissaire de faire le travail. Et le procureur étant appelé a dit que, si la femme a refusé de s'apprêter à vos questions, déposer les résultats des examens du médecin légiste à votre niveau. C'est de classer le dossier. A nos jours quand j'ai rencontré le commissaire de Bambeto-Cosa, il m'a fait lire la plainte c'est-a-dire la lettre de désistement de la femme et je l'ai lu c'est vrai. Je n'ai pas de dents contre cette femme. Mais contre cette diffamation des personnes qui étaient derrière cette femme et qui cherchent à ternir mon image en Guinée. »

De son coté, la victime, Djenab Baldé, enseignante de son état explique « Quand j'ai porté ma plainte au commissariat urbain de police de Bambeto-Cosa, ces hommes en uniforme n'ont pas voulu accepter la plainte, ils ont dit puisque docteur Ibrahima Sory Diallo, a porté sa plainte, selon eux les deux choses sont liées. Ainsi ils ont fait mon audition et l'audition de Docteur. »

Dans le même registre, la victime Baldé , a fait savoir après que la police a fini son travail , elle s'est rendue au tribunal de première instance de Dixinn à l'absence de docteur Ibrahima Sory, « parce qu'il ne peut pas porté plainte contre moi et aller sur les medias. Donc pour le moment, je suis avec la DPJ et ils m'ont dit après leur contact avec le procureur les enquêtes commenceront et je ne suis prête à aller jusqu'au bout du problème pour la manifestation de la vérité dans cette affaire de tentative de viol. »

Il est à noter qu'avant de quitter les lieux les autorités de la police n'ont pas accepté de se prêter à nos questions.

Guinée

A Boké et Kolaboui, la violence gagne peu à peu les manifestations

Ce vendredi 22 septembre, cela fait déjà dix jours que les habitants de Boké, dans le nord-ouest du… Plus »

Copyright © 2017 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.