11 Septembre 2017

Burkina Faso: Les avantages de la TNT

La Société burkinabè de télédiffusion (SBT) a organisé, le vendredi 8 septembre 2017 à Dori, sa première conférence publique régionale sur la Télévision numérique terrestre (TNT).

A cet effet, les avantages, les choix technologiques, les exigences et les modes de réception de la TNT ont été expliqués aux participants.

La Télévision numérique terrestre (TNT) est une nouvelle technologie de diffusion qui permet de recevoir la télévision en qualité numérique par une « antenne râteau ». Grâce à ce nouveau système, a dit, la directrice générale de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), Kadidia Savadogo, plusieurs programmes télévisuels sont diffusés sur une seule fréquence avec une excellente qualité d'images et de sons.

De l'avis de Mme Savadogo, la TNT offre des avantages multiples. De prime abord, elle a souligné que les téléspectateurs auront accès à plus de chaines nationales gratuites donc plus de programmes au choix et la possibilité de services innovants tels que la vidéo à la demande, la TV haute définition. Pour les éditeurs de services qui sont les chaînes de télévision, elle a précisé qu'ils enrichiront leurs offres de programmes en diffusant des programmes nationaux et régionaux et auront la possibilité d'une meilleure couverture du territoire national.

Enfin, la première responsable de la SBT a éclairé la lanterne des participants sur le dividende numérique. A ce propos, elle a argué que la diffusion en analogique nécessite une bande de fréquence large pour le transport des signaux et exige une fréquence pour un programme. C'est-à-dire une chaîne, tandis que la TNT permet de diffuser plusieurs programmes notamment 15 à 20 chaînes sur une seule fréquence. Concernant le choix technologique des équipements à savoir le décodeur et le poste téléviseur, le Burkina Faso à l'instar des autres pays de la sous-région, a opté pour la norme de compression MPEG 4 et la norme de diffusion DVB-T2.

Pour sa part, la secrétaire générale du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement, Hortense Zida, a estimé que la TNT étant une nouveauté qui s'invite dans le quotidien des Burkinabè. Il était nécessaire que des actions de communication soient menées pour permettre à chaque citoyen de la comprendre et de l'adopter. La conférence de Dori, a-t-elle dit, marque ainsi le point de départ de la campagne de communication sur la TNT.

Placée sous le thème : « Le Burkina Faso entre bientôt dans la TNT : soyez prêts !», Hortense Zida a indiqué que la conférence a visé à informer l'ensemble des populations du Sahel sur l'état d'avancement du processus de la transition de l'analogique vers le numérique et les mesures à prendre pour son plein succès. C'est pourquoi, le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major, Péguy Hyacinthe Yoda, a soutenu que la TNT est un moyen de communication moderne vers lequel le Burkina Faso est obligé de tendre afin de ne pas être en retard dans le monde du numérique.

L'un des participants à la conférence, Zakaria Bayoulou, a apprécié positivement le passage de la télévision analogique à celle du numérique.

Le prix du décodeur plafonné à 10 000 F CFA

Cependant, il a évoqué quelques inquiétudes.

« D'abord, les techniciens pourront-ils maitriser cette nouvelle technologie ? Ensuite, les populations vont-elles adhérer ? Certes, la mutation va créer des dépenses en termes d'acquisition d'équipements adéquats, mais le contrôle des prix sera-t-il effectif ? », s'est-il interrogé.

Face à ces préoccupations, Kadidia Savadogo a confié que l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), chargée de contrôler la qualité des équipements qui seront vendus sur le marché, sera sollicitée à cet effet. En plus, elle a informé que des textes et des décrets ont été adoptés pour la spécification technique des décodeurs et postes de télévision conformément aux normes TNT.

Pour ce qui concerne, le coût plafond du décodeur qui est fixé à 10 000 F CFA, la directrice générale de la SBT a laissé entendre que le ministère du Commerce veillera au respect de ce prix. A la question de savoir à quand le lancement officiel de la TNT, la patronne de la SBT a rassuré qu'il est imminent. « On est en plein chantier.

On est en train d'installer les équipements sur les 35 sites répartis sur le territoire national. Ce sont des équipements techniques, donc le travail se fait au fur et à mesure. On a plus de la moitié des équipements qui sont déjà installés et les travaux sont en cours.

Au plus tard le mois prochain, le lancement sera fait », renseigne-t-elle. Mais, elle a renchéri en affirmant que ce n'est pas seulement le lancement qui importe, puisqu' il faut que la population soit prête d'où l'interpellation de celle-ci à se procurer les équipements adaptés.

Burkina Faso

Ouagadougou - La Police de Baskuy démantèle une bande de 7 présumés escrocs

Selon la déclaration des enquêteurs, tout serait parti le 11 septembre dernier suite à une… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.