12 Septembre 2017

Cameroun: Dans les méandres de la désignation du Comité

Retour sur les épisodes d'un feuilleton à plusieurs rebondissements.

L'on connait désormais l'identité des membres du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Me Dieudonné Happi, Me Marcelle Denise Ambomo, Maurice Samuel Bell et Edimo, Dr. Abdou Oumarou et Kevin Kamdem Njomo respectivement président, viceprésidente et membres dudit Comité ont été installés le 08 septembre dernier au Hilton Hôtel de Yaoundé, au terme d'un feuilleton à plusieurs rebondissements.

La piste Bell, une diversion

En effet, dès l'annonce de la venue de la mission conjointe de la Confédération africaine de football (CAF) et de la Fédération internationale de football association (Fifa) chargée de nommer et d'installer le Comité de normalisation de la Fécafoot, un nom a fait le tour des médias et des réseaux sociaux : celui de Joseph Antoine Bell. Partout, le président de Bandjoun FC était annoncé avec insistance comme celui qui a été choisi par les autorités camerounaises, pour présider ledit Comité. Bien que des sources avisées soutiennent à ce moment, qu'il s'agit en fait d'une fausse piste, une sorte de diversion pour faire durer le suspense. Car au fond, Joseph Antoine Bell ne peut faire partie de la normalisation. Parce qu'il a pris part à la réunion de conciliation convoquée en août dernier à Conakry par la Fifa et au cours de laquelle les différentes parties présentes se sont accordées sur le fait qu'aucune personnalité parmi elles ne devrait faire partie du futur Comité de normalisation. Sans oublier le fait qu'il est un potentiel candidat à la future élection du président de la Fécafoot.

Gilbert Kadji entre dans La danse

Pourtant, malgré le fait que ces deux arguments semblent assez pertinents, les rumeurs continuent d'enfler autour de la nomination prochaine de Joseph Antoine Bell. Enfin, jusqu'à ce qu'un nouveau nom soit annoncé par la presse : celui de Gilbert Kadji. Tout de suite, des sources révèlent que le nom du fils de Kadji Defosso a été proposé par Samuel Eto'o, l'un de ses proches amis. L'on apprend à cet instant que l'ancien capitaine et buteur historique des Lions Indomptables aurait été consulté quelques jours plus tôt dans les services du Premier ministre et que c'est dans le cadre d'un arrangement avec les autorités camerounaises, que le joueur d'Antalyaspor, un club de première division de football de Turquie, aurait reçu le pouvoir de proposer un nom, pour le poste de président du Comité de normalisation. Du coup, la presse croit avoir trouvé le candidat idéal. Gilbert Kadji appartient à une famille riche et puissante, son nom n'a jamais été cité dans un scandale, il est intègre et jouit d'une présomption de neutralité dans les affaires liées à la Fécafoot.

Abdouraman auditionné, Kadji désiste

Entre temps, les acteurs de la crise postélectorale de la Fécafoot sont auditionnés par les émissaires de la mission Fifa-CAF. Joseph Antoine Bell, Prosper Nkou Mvondo, Tombi A Roko Sidiki donnent leurs avis sur la situation et décrivent comment ils perçoivent les six prochains mois. Et c'est là que tout a chamboulé. A son tour de passage devant la mission conduite par le Mauritanien, Ahmed Ould Abderrahme, Abdouraman Hamadou, principal acteur de la contestation du régime Iya Mohammed, a de nouveau brandi la menace de trainer la Fifa devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à l'effet non seulement de faire annuler la mise en place du Comité de normalisation au sein de la Fécafoot, mais aussi de réhabiliter le Comité exécutif élu en mai 2009. Une nouvelle mal reçue par Gilbert Kadji qui, ne voulant pas être mêlé aux problèmes de justice de la Fécafoot aurait choisi de se retirer.

Me Happi, La Grande surprise

Une fois encore, la nouvelle a fait le tour de quelques journaux en ligne. Sur les réseaux sociaux, personne ne sait où donner de la tête. Il aura fallu attendre la cérémonie d'installation officielle dudit Comité pour être fixé. A la surprise générale, c'est Me Dieudonné Happi qui est nommé aux commandes de la normalisation. Dans les coulisses, l'on apprendra qu'il est l'avocat et père de l'agent de Samuel Eto'o qui l'aurait proposé à la dernière minute. Un choix jugé stratégique ; puisque l'homme de droit devra, dans le cadre de la gestion des affaires courantes de la Fécafoot, s'occuper de défendre l'instance devant le TAS et toutes les autres juridictions nécessaires. Autant dire que c'est loin d'être terminé.

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.