12 Septembre 2017

Sénégal: Makhtar Ndiaye - «Le Sénégal est attendu et il faudra resserrer les boulons»

Photo: FIBA Africa
Afrobasket, match Sénégal/Nigeria en quart de finale

Makhtar Ndiaye a estimé que l'équipe nationale de basket a rempli la moitié du contrat, avec le carton plein réalisé lors du premier tour de l'Afrobasket 2017.

L'ancien champion d'Afrique de 1997 pense que les «Lions» doivent, «resserrer les boulons» en perspective des rencontres couperets des quarts de finale qui commencent ce jeudi 14 septembre à Tunis.

L'ancien pivot des «Lions» Makhtar Ndiaye a estimé que l'équipe du Sénégal a rempli la moitié du contrat qui devrait aboutir à la conquête du trophée continental après le «sans faute» réalisé à l'issue du 1er tour de l'Afrobasket.

«Le Sénégal a franchi magistralement le premier tour. Maintenant, il ne faut pas se voiler la face, notre pays sera attendu et il faudra resserrer les boulons. Il faut aller à Tunis et réediter le même exploit. Comme je le disais avec le coach Porfirio Fisac. On a six matchs à gagner. Les Lions ont rempli la moitié du contrat», a déclaré l'ancien champion d'Afrique en 1997 à l'issue de la 3e victoire obtenue par les Lions face au Mozambique.

Selon lui, une autre compétition commence pour les Lions qui ont déjà rallié hier, lundi Tunis en attendant les quarts de finale que le Sénégal devant se disputer ce jeudi, face au Palancas Negras d'Angola. Un match couperet qui impliquera selon lui, une autre posture.

«On a donc trois matchs à gagner. Mais quel que soit l'adversaire, l'équipe du Sénégal doit se concentrer sur lui-même et essayer de voir ce qui n'a pas marché en phase de poule. Il faut dire qu'il y a des choses qui ont marché mais il y a plein de choses qui n'ont pas marché », reléve l'ancien international sans toutefois entrer dans des considérations technico-tactiques.

Le changement de destination et le fait de jouer devant un autre public, même hostile, ne doivent pas selon Matar Ndiaye, avoir d'impact dans le jeu des Lions

«Nous allons en terre hostile. Mais elle n'est pas si hostile qu'on le pense parce que la dernière édition 2015 s'est déroulée en Tunisie. Je pense qu'avec l'équipe que l'on a et l'expérience que nos joueurs ont, je ne me fais pas trop de souci, sur le fait de jouer à l'extérieur. On fera ce que l'on a à faire pour surmonter les adversaires de notre poule. J'ai confiance au groupe du Sénégal qui est un groupe de jeunes et expérimentés», soutient-il.

L'ancien pivot de la Jeanne d'Arc et premier basketteur sénégalais à intégrer la Nba, croit que le Sénégal peut valablement nourrir le rêve de décrocher enfin le titre. Et dans cette voie, le Sénégal ne doit craindre d'affronter aucune équipe.

«Nous ne sommes pas la seule équipe à aller à reconquête du titre continental. Nous avons une chance et il faut aller défendre crânement nos chances. Il faut prendre les adversaires un à un. C'est maintenant les matchs couperets et il ne faut pas se louper. Nous avons un adversaire qui sera coriace. Mais si on regarde ce qu'il y a devant notre maillot, on ne devrait craindre personne», souligne Makhtar Ndiaye.

En savoir plus

Afrobasket2017 - L'entraîneur national appelle à la patience

En prévision du match contre le Sénégal dans les quarts de finale du Championnat d'Afrique de… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.