12 Septembre 2017

Burkina Faso: Réintégration des ex travailleurs de l'hôtel Silmandé - «Nous n'avons pas reçus de notification d'un tel communiqué»

«Comme suite à la médiation du gouvernement du Burkina Faso dans le conflit né de la grève illégale du 29 avril 2017, la direction générale de Sopatel Silmandé invite les travailleurs ayant été licenciés ou en situation d'abandon de poste depuis le 15 mai 2017, à bien vouloir prendre attache avec le département du capital humain pour les modalités pratiques de leur réintégration, et ce, au plus tard le vendredi 15 septembre 2017 à 18h», peut-on lire dans le communiqué signé du directeur général, Oumar Sall.

Pour sa part, Armand Tapsoba dit avoir pris connaissance de ce communiqué qu'à travers la presse et les réseaux sociaux : «Nous n'avons pas reçus de notification d'un tel communiqué.

D'ailleurs, nous allons nous réunir pour tirer les conclusions».

M. Tapsoba explique qu'il devait avoir une rencontre entre le ministère de la Culture et du Tourisme, la direction générale de Silmandé et l'Unité d'action syndicale pour la signature d'un protocole d'accord.

Chose qui selon lui, n'a pas été faite jusqu'à présent. Il s'étonne donc que la direction de l'hôtel prenne une telle décision sans les concertations.

Dans cette optique, il a indiqué que les ex travailleurs donneront de la voix dans les heures via la presse.

Burkina Faso

L'ex-président burkinabè Compaoré sort de son silence

Réputé pour son flegme et observant un strict devoir de réserve depuis son exil en Côte… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.