12 Septembre 2017

Afrique: Santé - Un observatoire pour les pays du Sud

La numérisation des systèmes de santé présente plusieurs avantages parmi lesquels l'accès à des traitements adaptés, l'optimisation des rendez-vous médicaux ou des hospitalisations.

Depuis 2015, la Fondation Pierre Fabre propose son observatoire de l'e- Santé pour les pays du Sud, la plateforme ODESS I-O, dont la mission repose sur l'identification, la documentation, la promotion et l'aide au développement d'initiatives en e-Santé pour favoriser l'accès aux soins et aux médicaments.

La Fondation Pierre Fabre cherche à regrouper les données des start-up spécialisées en Santé au sein de son observatoire qui doit permettre une meilleure visibilité des initiatives locales ; lesquelles peinent encore à lever les fonds nécessaires à leurs projets, faute de visibilité.

Parmi les entreprises identifiées par la Fondation, HOPE Sénégal, la plateforme digitale consacrée au don de sang grâce aux SMS, permet... Afin d'assurer la fiabilité des données, nous vérifions donc chaque information pour favoriser ensuite la mise en réseau et faciliter l'appui de partenaires en matière de compétences, de partenariats et de financements.

La 2e Conférence sur l'e- Santé consacrée au pays du Sud, qui a eu lieu à Lavaur (sud-ouest de la France), a permis notamment au Pr Cheick Oumar Bagayoko, médecin spécialiste en informatique biomédicale et de santé, et coordinateur international du Réseau en Afrique francophone pour la télémédecine (RAFT) qui regroupe 18 pays, de faire le point sur les premiers pas de l'application de télé-expertise Bogou, qui facilite la communication entre les personnels médicaux.

Afrique

ONU - Le pays affirme son rôle de médiation en Afrique

Dans sa déclaration délivrée, le 20 septembre, devant la tribune de la 72e Assemblée… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.