12 Septembre 2017

Guinée: Émeutes contre le manque d'électricité à Boké, le Sotikèmo mis à contribution pour calmer les jeunes

Le manque prolongé du courant électrique irrite la colère des populations de la ville de Boké. Une violente manifestation contre l'obscurité a éclatée dans cette ville de la basse Guinée dans la nuit du lundi 11 à ce mardi 12 septembre 2017, apprend-on de sources locales.

Les manifestants en majorité de jeunes ont érigé des barricades et brûlé de pneus sur les différents axes routiers de la ville pour exiger le retour de l'électricité dans leur localité. A en croire nos informateurs, depuis bientôt dix jours Boké n'a pas d'électricité.

Ce mardi, les autorités ont pris le problème à bras le corps. Elles ont tenter de ramener le calme dans la cité. Interrogé par nos confrères de radio espace, Mohamed Lamine Doumbouya préfet de Boké a fait savoir que toutes les dispositions sont prises pour mettre fin aux émeutes. Selon ses dires, même le Sotikèmo(Patriarche) a été mis en contribution pour sensibiliser les jeunes.

A l'en croire, l'électricité de Guinée(EDG) a loué un groupe Caterpillar la nuit dernière pour rétablir la desserte, en attendant que le groupe en panne soit réparé.

« Actuellement, l'équipe de dépannage est dans nos murs et on est en train de les transporter en ce moment au siège de l'EDG, pour installer ce groupe en attendant. S'il plait à Dieu tout sera réglé dans les heures qui suivent.

Et ça sera un véritable ouf de soulagement pour amener les gens à la retenue. Nous avons sensibilisé à travers les leaders religieux, le patriarche de Boké, le sotikémo qui s'est impliqué personnellement afin que les jeunes comprennent que les dispositions sont prises pour rétablir la panne », s'est-il défendu.

Depuis le début de l'année, au moins trois violentes manifestations contre le manque du courant et contre les sociétés minières évoluant dans la zone ont éclatées dans la ville de Boké.

L'une d'entre elles avait causé la mort de plusieurs citoyens, des engins appartenant à des sociétés minières, des biens publics et privés avaient été vandalisés. Les autorités avaient promis de mettre fin au délestage à Boké.

Guinée

A Boké et Kolaboui, la violence gagne peu à peu les manifestations

Ce vendredi 22 septembre, cela fait déjà dix jours que les habitants de Boké, dans le nord-ouest du… Plus »

Copyright © 2017 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.