12 Septembre 2017

Sénégal: Après la démission de Wade, Sall appelle la classe politique au dialogue

Le président sénégalais Macky Sall a réagi au micro de RFI à la démission d'Abdoulaye Wade de son poste de député.

Le président du Sénégal Macky Sall ne « regrette pas que le président Wade n'ai pas siégé ». Il estime que l'ancien président peut « continuer à donner de l'inspiration à ses partisans, et même au pays sans siéger à l'Assemblée nationale », dont la rentrée se déroulera le 14 septembre.

Au micro de Guillaume Thibault, il a appelé son ancien opposant politique au dialogue : « Nous avons besoin de nous parler puisque nous avons forcément des sujets qu'il nous faut régler avant d'aller à l'élection présidentielle ».

Deux sujets en discussion

Macky Sall évoque notamment la question du « statut du chef de l'opposition », dont il faut « définir les modalités », ainsi que la « réglementation de la participation aux élections ». « On a vu lors des législatives avec 47 listes, le désordre que cela peut poser.

On ne peut pas aller à la présidentielle avec autant de candidats ou une cinquantaine, on ne pourra plus voter » , indique-t-il. Il appelle donc l'opposition à discuter de ces deux sujets, « en toute responsabilité, et en démocrates ».

Reste à savoir si Abdoulaye Wade répondra positivement à cet appel au dialogue. Dans sa lettre de démission, l'ancien président de 91 ans avait fustigé Macky Sall en écrivant que les résultats des législatives de juillet étaient « controversés ».

Avec 20 députés, la coalition d'Abdoulaye Wade reste la première force d'opposition au Sénégal.

Sénégal

Alerte du Mouvement «Nittu Deug » - «Imam NDAO court un réel danger en prison»

Dans le cadre de son combat pour la libération de l'imam Alioune Badara Ndao et plus de 40 autres personnes en… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.