13 Septembre 2017

Afrique Australe: Coup d'envoi de la Coupe de la COSAFA femmes

Le Championnat féminin 2017 de la COSAFA prend son envol ce mercredi 13 septembre à Bulawayo, au Zimbabwe. Il promet d'être un festival du football et une célébration des grands progrès réalisés dans football féminin ces dernières années.

12 équipes sont sur la ligne de départ, y compris le Kenya, membre de la CECAFA, mais invité cette année par les organisateurs.

La compétition poursuit l'objectif de la COSAFA de développer le football à tous les niveaux en Afrique australe et revient après un arrêt de six ans qui a laissé de nombreuses nations sans rencontre internationale.

Un certain nombre d'équipes présentes à Bulawayo ont été principalement inactives au cours des 18 derniers mois ou plus, et ce championnat régional leur offre une compétition vitale pour relancer leur équipe féminine.

Les 12 sélections ont été réparties en trois poules dont les vainqueurs, ainsi que le meilleur deuxième, disputeront les demi-finales.

Le Zimbabwe, qui s'est qualifié pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 l'année dernière, sera en compétition contre la Zambie, Madagascar et le Malawi.

L'entraîneur du Zimbabwe, Sithethelwe Sibanda, a déclaré que l'équipe était là avec la volonté de remporter le trophée devant son public. " La préparation s'est bien passée. Nous disposons d'un effectif au grand complet.

Tout va bien. Notre participation, l'an dernier aux Jeux Olympiques de Rio nous a fait un bien énorme, dit-elle. Mais il faudra se méfier. Notre nouveau statut aura pour conséquence le désir de nos adversaires de jouer leur meilleur football face à nous. Restons vigilantes ».

L'entraîneur de la Zambie, Albert Kachinga, pense que ses joueuses ont un bon coup à jouer contre le pays organisateur.

"Nous avons joué les Zimbabwéennes à plusieurs reprises. Nous avons perdu des matches, nous en avons gagné d'autres. J'estime que nous sommes sur un pied d'égalité, du 50/50, mais avec des préparatifs adéquats et notre bonne mentalité, nous pouvons les battre ".

Le groupe B est celui du Kenya, de l'Ile Maurice, du Mozambique et du Swaziland. Un groupe plain d'incertitudes dont il est difficile de savoir qui sortira vainqueur. "Nous pensons avoir fait le nécessaire pour être au top le jour J. Notre objectif, je ne le cache pas, est d'atteindre les demi-finales ".

Le groupe C verra un affrontement entre l'Afrique du Sud et ses trois challengers, la Namibie, le Lesotho et le Botswana. La sélectionneuse sud-africaine, Desiree Ellis regrettait de ne pas avoir pu disputer au moins un match amical sinon une partie contre un centre de formation de jeunes garçons.

"Au moins dit-elle, elle nous a permis de mettre le doigt sur ce qui laissait encore à désirer ". Mais les Sud-Africaines ne manquent pas d'expérience et ont l'habitude de jouer ensemble, ce qui, dans ce type de compétition, n'est pas négligeable

La Namibie s'est révélée très concurrentielle dans les rendez-vous précédents. L'entraîneur Brian Isaacs est convaincu qu'elles le seront encore cette fois.

"Je suis convaincu que les filles seront un sujet de fierté pour nous. Face au Botswana, au Lesotho et à l'Afrique du Sud, ce seront des défis que nous surmonterons si nous croyons en nos propres capacités ".

"La plupart des femmes de l'équipe présentées à l'épreuve continentale [Championnat d'Afrique des Femmes] en 2014 ont déjà joué dans certains éliminatoires et que l'exposition et l'expérience ne peuvent que nous servir.

L'équipe a fait partie des visites régulières d'Allemagne au fil des ans et cela peut aussi nous donner un avantage. "

Afrique Australe

Grave déni de justice au tribunal militaire - Le communiqué de presse de Mandela Center

Porte à l'attention de la communauté nationale et internationale...Que par COMMUNIQUE N°33 CAJ /2017… Plus »

Copyright © 2017 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.