12 Septembre 2017

Libye: Affaire libyenne - Le coup de gueule de BOUSSAFITA Abdelmounem à Béchir Salah

La sortie de l'ancien Dircab de Mouammar Khadafi, Béchir Salah cette semaine dans les colonnes de l'hebdomadaire Jeune Afrique continue de faire des vagues et soulève une grosse polémique à Tripoli et dans plusieurs officines et chancelleries du monde arabe. L'avenir de la Libye en proie à des adversités et positionnements politico- militaires tranchants

La Réponse de Monsieur BOUSSAFITA à Monsieur Béchir SALEH concernant sa position au sujet du financement Libyen de la campagne Présidentiel de Nicolas SARKOZY, ne s'est pas faite attendre.

Confidentiel Afrique publie la riposte ferme de BOUSSAFITA çi- dessous :

« On a suivi de très près l'interview qu'a accordé l'ancien Directeur de Cabinet de Mouammar Kadhafi Monsieur Béchir SALEH à François SOUDAIN pour Jeune Afrique.

Stupéfait des dires de Monsieur SALEH et plus particulièrement sur le maintien de sa position au sujet du financement de la campagne Présidentiel de Nicolas Sarkozy.

Les preuves sont là ! La lettre que Monsieur Moussa KOUSSA ex-chef des services de renseignements extérieurs de la Libye avait adressé à Monsieur SALEH lui ordonnant de transférer de l'argent via les sociétés d'investissement libyennes est bien réelle et a été authentifiée.

Pire encore il essaye de justifier ces sommes données par des TRADITIONS « Nous donnions de l'argent de poche ? Non Monsieur SALEH, dans nos traditions celles des gens du Sahara et de tous les arabes, la tradition est d'égorger un mouton et de festoyer avec lors d'un banquet. Ce que vous dites honteux et irrespectueux envers tous les visiteurs du monde entier, y compris tous les Chefs d'Etat Africain qui sont venus en Libye.

Ceci n'est pas de votre niveau Monsieur SALEH, parfois il vaut mieux rester dans le silence que faire preuve de cette arrogance qui a choqué beaucoup de Libyen mais aussi beaucoup de frères et amis Africain et de part et d'autre de cette planète.

Car il ne faut pas oublier ce que l'Afrique à fait pour la Libye et non le contraire. Lors de l'embargo des américains c'est grâce à des grands hommes Africains que la Libye a été sauvé, en commençant par Ibrahim Baré Maïnassar ancien Président du Niger qui a contré l'embargo en venant à Tripoli, puis vient le tour de Blaise Compaoré du Burkina Faso, Idriss Deby Itno du Tchad et bien sûr le Grand Papa de l'Afrique le Grand Nelson MANDELA, ainsi que tous les autres dirigeant africain qui ont suivi comme Deny Sassou NGUESSO, etc... Ces grands hommes ont bravé l'embargo devant les occidentaux et le monde entier. D'où la tenue du Premier Sommet Africain à Tripoli entre la Ligue Arabe, l'Union Africaine et l'Union Européenne.

En réponse à cela la Libye a investi dans beaucoup de pays Africain via des petites sociétés d'investissement. Comme exemple il y a une cinquantaine d'Hotels Laico en Afrique, mais cela ne dépasse pas un investissement de 200 millions de dollars et s'il est dit le contraire c'est que les factures ont été gonflées en Libye et non en Afrique.

Autre exemple Oil libya qui est une société qui opère dans beaucoup de pays africains fonctionne très bien mais ne ramène de l'argent qu'à la Libye. Ou encore la banque Sahelo Saharienne qui fonctionne pas bien car elle ne peut même pas faire de transfert en Europe aujourd'hui.

Même les petites banques qui après la création de la Sahelo-Saharienne sont meilleurs car ils ont de meilleurs gérant.

Et tous les terrains achetés un peu partout par la Libye posent problème en Afrique car rien n'a été fait de tous les projets et c'est vous qui été responsable de tous ces problèmes.

Si on investit 2 millions en Afrique ce n'est rien comparé à ce que ces pays ont fait pour la Libye et le respect qu'ils nous ont donnés.

Si on parle de Kadhafi il manque beaucoup à l'Afrique et au dirigeants africains et pas vous Monsieur SALEH car avec Kadhafi il y avait un réel respect d'un amour véritable.

Et si on parle de la Libye se sont les dirigeant africain qui sont ses frères et qui connaissent les détails. »

« Je ne réserve pas mal de respect pour Saleh il était calme pendant 6 ans mais aujourd'hui j'etais tres content de sa sortie de l'ombre pour aider la Libye par cet homme d'expérience et j'ai personnellement besoin de l'aide de cette personne et de ses collegues mais pas de cette manière et encore moins pour défendre des gens qui ont fait de grandes erreurs avec la Libye. Il ne faut pas rentrer dans des histoires de jalousie et la haine et d'envie contre la relation de la Libye avec l'Afrique.

Le groupe de Sarkozy est parti et le gouvernement de François Hollande n'a trouvé aucune archive sur la guerre en Libye car tout a été caché ou détruit.

Ils savent ce qu'il se passe aujourd'hui mais rien des relations qu'il y a eu avant la guerre.

Le peuple français n'est pas d'accord avec ce qui c est passé avec Sarkozy en Libye et nous avons un grand respect pour ce peuple frère e ami.

Monsieur Saleh le conseil que je peux vous donner si vous souhaitez faire quelques choses pour la Libye, je suis prêt à vous montrer la voie et si votre amour va vers la France il faut montrer au libyen qu'il n y'a pas de réglement de compte et que les français ne sont pas responsables des actes de certains de leurs dirigeants.

Je sais pertinemment que vous avez pas mal de contacts avec des groupes en Libye sauf un contact direct avec Docteur Saif el islem Kadhafi et le vrai travail aujourd'hui est de mettre dans la tête des libyens qu'on est pas ennemis avec la France ni avec son gouvernement ni avec le drapeau français parce que si le peuple Libyen n'est pas en accord avec les orientations politiques rien ne se fera quelques soit la force de lobbying.

On réserve beaucoup de respect pour la France et son peuple et nous avons besoin d'un pays développer comme ce dernier pour construire la Libye de demain avec les produits français et surtout leurs savoir-faire.

C'est pour cela qu'il est primordial de laisser le passer au passer comme les histoires de financement etc... et ouvrir une nouvelle page pour construire une nouvelle histoire à la Libye. Tout le monde sait ce qu'il s'est passé mais aujourd'hui sachons comment nous voulons voir l'avenir de la Libye et du continent Africain.

Je remercie encore le continents et les dirigeants Africains ainsi que tous les pays frère et amis pour leur aide et leur soutien envers la Libye.

Libye

« La stabilité de la Libye, condition sine qua non de la stabilité de la Tunisie »

Tout en rappelant les fondements et les objectifs de l'initiative tunisienne en faveur du règlement de la crise… Plus »

Copyright © 2017 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.