13 Septembre 2017

Tunisie: «L'approvisionnement en eau a été meilleur qu'en 2016»

Il a évoqué, dans ce contexte, la stratégie déployée par le ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche pour garantir cet approvisionnement.

«Le premier axe de cette stratégie est le transfert des eaux des zones de l'extrême nord vers les autres régions, les barrages de cette zone étant remplis et peuvent continuer à alimenter le pays pour la période à venir», a précisé Rabhi, dans une déclaration à l'agence TAP, en marge de l'atelier final de la mission d'appui institutionnel aux entités bénéficiaires des appuis complémentaires du programme d'appui aux politiques publiques de gestion des ressources en eau pour le développement rural et agricole (Paps-eau), tenu hier, à Tunis.

Toujours selon lui, «la stratégie du ministère s'articule également autour de la mise en place d'une nouvelle approche de gestion des groupements d'eau des zones rurales, l'amélioration de la gouvernance au niveau de la Sonede, la poursuite de la politique des grands projets -- et à ce titre, il importe de mentionner que les projets de réalisation de stations de dessalement seront confiés à des entrepreneurs, dans les semaine à venir -- et l'optimisation de la communication et de la sensibilisation pour une meilleure gestion de la demande».

Interrogé sur les coupures répétitives d'eau enregistrées dans plusieurs régions du pays et la «mauvaise» qualité d'eau décriée par des citoyens, Rabhi a reconnu que «des problèmes persistent toujours malgré les efforts déployés. N'oublions pas que la Sonede dispose de 53 mille km de canalisations souterraines. Ces canalisations doivent être en grande partie, renouvelées et un programme est bien envisagé dans ce sens».

Quant à la qualité de l'eau, le secrétaire d'Etat a souligné «qu'aucune goutte d'eau n'est distribuée sans qu'elle n'ait une qualité acceptable. Le seul problème qui demeure en matière de qualité est relatif à la salinité des eaux dans certaines régions du sud, et là un grand projet d'une valeur de 170 millions de dinars est programmé pour améliorer la qualité des eaux». Ce n'est absolument pas l'avis de plusieurs citoyens dans diverses régions du pays, qui dénoncent, outre les coupures répétitives de la distribution de l'eau, un changement de couleur et d'odeur des eaux de la Sonede.

Tunisie

L'Ugtt offre 200.000 dinars

Lors de cet entretien consacré au dernier remaniement ministériel, la réconciliation, la loi de… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.