13 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Marc Mboma publie "Un cœur à la pêche"

Le premier recueil de nouvelles de Marc Mboma est publié aux éditions Les Lettres Mouchetées que dirige madame Muriel Traodec à Pointe-Noire en République du Congo. Il compte 83 pages et sera bientôt disponible chez les libraires

Le livre de Marc Mboma est constitué de cinq nouvelles plus les notes d'illustrations. Il s'agit de : Mon bébé a un prix (P.9) ; Un cœur à la pêche (P. 21) ; Moazis pour le meilleur (P. 39) ; Destin caché (P.53) ; et Feu de paille (P.65) ; Notes sur les illustrations (P.77). L'auteur explore la société congolaise dans ses recoins et traite les différents thèmes étroitement liés à la morale avec un humour teinté de cynisme : l'obéissance, la hiérarchie au sein du couple, la filiation, le savoir et l'amour...

De Looze, dans son préface, fait savoir que la parution de ce livre est le fruit de plusieurs rencontres fortuites et heureuses. Avec l'auteur d'abord, qui gardait ses manuscrits, soigneusement calligraphiés sur du papier ligné. Ensuite, avec Yvon Bourges Dasso, l'artiste qui compose ses tableaux avec des ailes de papillons venant de la Centrafrique, qu'il découvrit lors d'une bataille dans le centre de Brazzaville. Avant de souhaiter bonne lecture, à tous ceux qui auront l'opportunité de trouver la morale des histoires relatées dans cet ouvrage.

Critiquant l'ouvrage de Marc Mboma, la journaliste Aïcha Chapelard pense que dans cette œuvre littéraire très intéressante, à cheval entre le conte de tradition orale et la nouvelle, on y retrouve les thèmes étroitement liés à la morale, ces valeurs auxquelles la société traditionnelle semble attacher beaucoup d'importance. Ces contes peuvent être lus comme des instantanés de civilisation, un outil « pédagogique » pour mieux comprendre le monde africain, sa vision de l'univers, de Dieu, de l'homme, des êtres et des choses, ses tabous. Cependant, ces fables modernes présentent, pour certaines, une dimension narrative qui flirte avec la dérision (Un cœur à la pêche, Destin caché...) et parfois avec un cynisme glacial comme dans Mon bébé a un prix ou Moazis pour le meilleur, où les femmes ne sont pas vues sous leur meilleur jour et passent du statut de victimes à celui de « tortionnaires ».

Quant au choix du titre, Un cœur à la pêche, Marc Mboma pense qu'en tant qu'humain les hommes sont obligés de vivre ensemble. Pourtant cette cohabitation est souvent source de conflits. « Ces contradictions viennent du cœur. Il m'est donc arrivé de penser que ce même cœur doit aller à la réparation, repêcher l'autre que l'on a offensé. Par cet ouvrage, j'ai voulu mettre en valeur la qualité qui est en nous mais que nous négligeons. Offrir son amour, l'amour du prochain. Je voudrais dire à l'humanité qu'une fois que l'on perd les repères de l'amour sous toutes les formes, le pardon devient alors le seul moyen de revenir à la raison, de regagner sa paix intérieure et même avec son prochain. »

Notons que la note sur les illustrations, les aquarelles de la couverture et de certaines pages sont de Jean de Looze, alors que les autres illustrations sont des tableaux de monsieur Yvon Bourges Dasso, formés d'ailes de papillons provenant de la Centrafrique.

Il y a aussi un aspect non moins négligeable, c'est le volet touristique de ce livre. Dans Un cœur à la pêche, l'illustrateur indique les endroits touristiques du pays auxquels le lecteur devrait visiter. Il s'agit entre autres de l'île Faignond ou encore de l'église catholique de Linzolo,... , ainsi que les scènes représentant la vie au village mises en valeur par les ailes de papillons.

Qui est Marc Mboma ?

Né à Brazzaville le 7 juin 1968, Marc Mboma est passionné de la lecture et du livre. Il travaille actuellement dans l'hôtellerie. Sa connaissance d'un milieu social congolais lui sert d'atout pour écrire.

Congo-Brazzaville

Le programme des 22, 23, 25 et 25 septembre

Diables rouges et Congolais de la diaspora seront sur le pont ce week-end. Voici la programmation de leurs matchs. Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.