12 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Tatouage - Un phénomène en vogue dans la capitale

C'est une pratique qui fait rage dans la Ville-province de Kinshasa. Garçons et filles portent des tatouages dans certaines parties, voire intimes de leurs corps. L'objectif est de s'embellir et faire plaisir.

Selon des spécialistes, le tatouage est un dessin décoratif ou symbolique réalisé en injectant de l'encre dans la peau. Pour séduire, certaines femmes se font tatouer sur le corps et parfois même dans des parties intimes. Les hommes qui ont des biceps aiment se tatouer sur les bras ou la poitrine. Quel message véhicule ces tatouages et quelles en sont les conséquences sur la peau?

A tout prendre, les tatouages tirent leurs origines dans les anciennes traditions et leurs dénotations dépendent d'une culture à une autre. Aujourd'hui, des personnes estiment que certains tatouages incarnent des mystiques. Le tatouage devrait avoir un but pour celui qui le porte, mais chose étonnante plusieurs kinoises et kinois aujourd'hui, le portent sans but précis. Pire encore, le rôle pour lequel ils insèrent le tatou est mal connu. Or en principe, il devrait avoir un sens. Par ailleurs, à la place où les gens prennent cela pour besoin d'esthétique, nombreux sont ceux qui ne se sont jamais rendus compte, qu'ils incarnent même un message commémoratif. Jadis, le tatouage transmettait un message tribal. Les individus de mêmes clans, se reconnaissaient à partir d'un tatouage commun. Actuellement, les gens ont perdu leurs authenticités en imitant une culture étrangère.

Dans certaines tribus par contre, c'est la joue, le front ou la dent qui étaient tatoués, simplement pour se distinguer d'une autre tribu. Si la marque est portée par quelqu'un qui n'est pas de la tribu cela causait un acte préjudiciable. La jeunesse témoigne que lorsqu'on a tatouage de "l'aigle", cela symbolise la force. Cependant, dans le temps le fort portait un chapeau couronné avec des plumes, les os, peaux de bêtes et les sages. C'est pour indiquer que celui-ci avait déjà tué un lion, un éléphant, un rebelle etc. Aujourd'hui ; le tatouage ne reflète plus la réalité ancestrale. Il ne véhicule aucun message. La plupart de gens qui sont dans les domaines de sports, de la musique, voire, de la prostitution, ont le plaisir de faire dessiner une marque quelconque pour lier leur mentalité à la marque.

A dire vrai, le tatouage a des conséquences sur le plan de la santé. Notamment sur le risque de cancer de la peau, la transmission du VIH, et autres virus, y comprit la toxicité de l'organisme, le tétanos, ainsi d'autres dermatose.

Par contre, les acteurs de cinéma, les artistes en général, le font souvent pour attirer des fans. Ils se font tatouer sous la peau mais, utilisent de l'encre sur la peau et après la scène, ils l'enlèvent.

Congo-Kinshasa

Hospitalisé, Diomi Ndongala en appelle à la CNDH pour sa libération

L'opposant congolais Eugène Diomi Ndongala en appelle, ce jeudi 21 septembre, à la Commission nationale… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.