12 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: EIB "Le Cartésien" Baccalauréat International - Les élèves attendus à bras ouverts !

C'est un bond qualitatif qui se réalise dans le système éducatif rd-congolais. Tenez, l'Ecole Internationale Bilingue "Le Cartésien" est autorisée à délivrer le diplôme de Baccalauréat International dès cette année scolaire 2017-2018. Il n'y a donc plus besoin de se rendre à l'étranger pour chercher une formation de qualité.

Désormais donc, l'EIB "Le Cartésien" organise ce programme sur place à Kinshasa. La cérémonie marquant le lancement des inscriptions en rapport avec ce Baccalauréat a été présidée par le Ministre de l'Enseignement Primaire et Secondaire, Gaston Musemena. C'était en présence de plusieurs membres du Gouvernement et un membre du bureau de l'Assemblée nationale. Le programme de baccalauréat international, faut-il le reconnaître, est l'un des programmes d'enseignements les plus intéressants au monde pour les élèves âgés de 16 à 19 ans. Il met donc l'accent sur le développement personnel, professionnel et scolaire des élèves. Ce programme de haute facture est reconnu par des universités du monde entier pour l'éducation rigoureuse qu'il procure.

Le Coordonnateur de ce programme à l'EIB "Le Cartésien", Armand Ngolomingi a, lors de son speech, rappelé que les établissements d'Enseignements supérieurs du monde entier admettent le diplôme de bac international. «C'est donc une meilleure préparation des élèves à la rationalité, à l'objectivité qu'exige la recherche scientifique lors de la rédaction de leur mémoire. Les cours de ce programme rendent les élèves penseurs, rationnels, créatifs, censés, curieux, etc. Tandis que le programme CAS "Créativité, Action et Service" est une formation pratique qui aide les élèves à devenir inventifs, capables de concevoir une action appelée projet afin de rendre service à leur communauté», a révélé le Coordonnateur.

«Je lance ainsi solennellement l'inscription des élèves au programme du baccalauréat international à l'Ecole Internationale Bilingue "Le Cartésien"». C'est en ces mots que le Ministre de l'Enseignement Primaire et Secondaire, Gaston Musemena, a lancé les inscriptions des élèves au programme du bac international à l'EIB "Le Cartésien". Le Ministre Musemena a saisi cette opportunité, pour féliciter son Collègue de l'ESU, Steve Mbikayi, promoteur de l'EIB "Le Cartésien", pour cette innovation combien bénéfique non seulement pour la jeunesse congolaise, mais aussi pour toute la population.

«Tous ce que nous venons de vivre, c'est la volonté d'un congolais de matérialiser la vision de l'excellence. Vision chère à notre Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Ce congolais n'a pas attendu qu'il soit là où il est, il a posé un acte qui fait la fierté de nous tous et surtout de voir nos enfants à partir d'ici d'intégrer le système éducatif international. Il faut encourager ceux-là qui, déjà, à partir de leur idée, peuvent permettre à nos enfants d'accéder automatiquement au système éducatif international qui est devenu un système hautement compétitif. Car, il faut avoir du niveau pour accéder à ce système », a-t-il dit.

Pour lui, l'événement organisé à Fleuve Congo Hôtel constitue une fierté nationale. Parlant du programme de baccalauréat international, Gaston Musemena reconnaît que l'Ecole Internationale Bilingue vient de réaliser un pas de géant en matière d'éducation en République Démocratique du Congo. Pour le Ministre de tutelle, le programme du baccalauréat international est un cursus scolaire très riche qui prépare les élèves à affronter leur parcours académiques avec brio parce qu'ils ont directement des atouts. «Avec ces différentes matières prévues au programme, les élèves sont initiés déjà à la rechercher scientifique. Cela les prépare automatiquement à la rédaction des travaux de fin de cycle de graduat, même de mémoire de licence. J'aimerais ici rassurer les parents que ce programme est d'une qualité remarquable», a-t-il déclaré.

L'appel aux parents

Profitant de cette occasion, le Ministre l'EPS a pris le taureau par les cornes pour appeler les parents de la RDC et d'ailleurs à envoyer leurs enfants à l'EIB "Le Cartésien" pour leur permettre de bénéficier de ce programme qui va leur permettre d'être à niveau.

«Que dire au regard de ce que nous trouvons comme excellent ? Au regard de ce que nous trouvons conforme aux normes internationales ? Ayons le courage, Mesdames et Messieurs, d'encourager les parents congolais à envoyer les enfants à l'EIB "Le Cartésien" parce que nous n'avons pas toujours la possibilité de les envoyer à l'étranger. Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, mais il est là et il remplit les critères. Sans honte donc, je me permets de lancer cet appel, au lieu d'envoyer nos enfants à l'occident, envoyons les plutôt à l'EIB "Le Cartésien" qui organise le programme de bac international. Qu'est-ce que nous voulons pour notre pays ? C'est l'émergence. L'émergence avec qui ? Avec des enfants de qualité et la préparation, c'est sur le banc de l'école», a-t-il souligné.

Steve Mbikayi explique

De prime à bord, le Promoteur de l'EIB "Le Cartésien" a remercié ses collègues membres du Gouvernement qui ont répondu tous présents à cette grande manifestation qui sera certainement gravée dans les annales de l'histoire de l'enseignement en République Démocratique du Congo. «Je remercie les parents d'élèves qui ont bien voulu être présents à cette cérémonie. Je remercie aussi les élèves qui sont là. Sans eux, l'école ne pourra exister. Je remercie aussi les enseignants qui sont présents car, ce sont les artisans du savoir de nos enfants. Cela fait 5 ans que nous nous battions pour donner ce programme de bac international. Et aujourd'hui, nos efforts sont couronnés. Et nous sommes parmi les rares écoles du monde autorisées à donner ce programme. Il n'y a pas plus de 100 écoles en Afrique qui donnent ce programme», a-t-il fait savoir.

Il faut rappeler qu'à Kinshasa, il n'y a que TASOK et Cartésien qui donnent ce programme. Au regard de la hauteur de la formation de ce programme, plus besoin d'envoyer les enfants à l'étranger pour apprendre ou avoir un diplôme secondaire. «J'étais à l'Université de Montréal, ceux qui ont des diplômes étrangers font la préparatoire mais ceux qui ont de bac international passe directement en premier Graduat. Les enfants qui ont le bac international ont la priorité d'inscription même à Avard University, c'est-à-dire, que c'est un grand événement pour la RDC et voilà pourquoi leurs excellences les Ministres d'Etat, Ministres, et surtout notre ministre de tutelle, Gaston Musemene, ont bien voulu nous honorer pour participer à cette cérémonie», a dit le Promoteur de l'EIB "Le Cartésien".

Dans deux ans, poursuit-il, on va commencer à recevoir aussi dans nos Universités, les diplômés de Bac international.

«Les mémoires de ceux qui auront la chance d'adhérer à ce programme ne seront pas défendus à Kinshasa. Les mémoires sont défendues devant un jury qui est en Suisse, donc si vous avez fait du plagiat on sait bien le découvrir. Et la correction n'est pas faite ici. Elle est faite par des gens qui ne connaissent pas nos élèves et l'école est en droit de demander une récorrection si elle n'est pas d'accord avec les résultats. Les examens se tiennent le même jour à Kinshasa, à Paris, à Bruxelles, aux Etats-Unis et corrigés par le même jury. Ces diplômes ne sont pas à comparer aux diplômes des écoles consulaires. Les écoles consulaires donnent des diplômes nationaux de leur pays. Je remercie mes enseignants qui ont fait un travail de titans. Comme vous le savez, à tous les concours où nos élèves ont participé, ils ont été des champions », a-t-il expliqué les innovations de ce grand projet.

Michel Bongongo salue l'initiative

Le Ministre d'Etat en charge de la Fonction Publique, Michel Bongongo qui était présent lors de cette cérémonie a eu des mots justes pour encourager le Promoteur de l'EIB "Le Cartésien", Steve Mbikayi Mabuluki. «Nous tenons à féliciter notre collègue, le Ministre Mbikayi pour cette initiative bénéfique pour notre jeunesse. Je tiens à dire que ce qu'il fait est très prometteur pour la vie de la nation. Nous ne pouvons que le féliciter», a-t-il dit sans ambages. Il faut dire que l'IB ouvre davantage des portes dans l'enseignement supérieur. Aussi, les élèves ne s'intéressent pas qu'aux résultats car, ce programme crée des apprenants indépendants. L'IB encourage la pensée critique et les élèves qui en bénéficient font preuve de compétences en matière de gestion du temps.

Congo-Kinshasa

L'opposition décale sa journée de mobilisation et crée la polémique

La décision du Rassemblement de l'opposition de décaler sa manifestation prévue le 28 novembre au… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.