13 Septembre 2017

Togo: Presque 1,5 milliard de F CFA de perte pour l'OTR, selon deux émissaires de la présidence de la République

Anciens ministres de la République, Noupokou Dammipi et Djossou Sémondji étaient face à la presse cet après-midi pour situer les professionnels des médias sur la situation actuelle que vit le Togo depuis les manifestations violemment réprimées du 19 Août 2017.

Se prononçant sur le souhait émis au travers d'un communiqué par le ministre en charge de l'Administration territoriale de voir les manifestations de publiques se dérouler en week-end et fustigé par l'opposition togolaise, successivement, Dammipi et Sémondji ont expliqué ce souhait les impacts économiques de ces manifestations en semaine sur l'économie du pays.

"Dans les années 90 l'économie n'a connu qu'une croissance de 1%. Mais depuis 2005, notre économie connait une croissance de 5 %.

C'est parce que nous avons une marche importante à faire, et dans le soucis ne pas retourner à la situation des années 90 que le président a dit préservons notre économie", s'est défendu l'un des deux émissaires de la présidence de la République.

Aussi, a-t-il ajouté, pour les manifestations de jeudi dernier, "on a bloqué des routes. J'ai vecu ça à un endroit où si vous voyez les files de camions qui viennent des pays du Sahel pour prendre des marchandises, vous pouvez constater à vue d'oeil qu'il y a un impact certain sur l'économie du pays".

Et enfin, avancent-ils comme justificatif de cet impact en terme de chiffres, "l'évaluation faite par l'OTR des manques à gagner" durant ces deux jours (06 et 07 Septembre).

"Quand vous voyez l'évaluation que l'OTR fait des manques à gagner de recettes sur les deux jours, nous avons presque 1,5 milliard de F cfa, et sur la période des manifestations, il y a une diminution des entrées et des sorties des camions du port. c'est quelque chose qui inquiète", ont soutenu les deux anciens ministres, avant de conclure, "nous avons tous le devoir de faire en sorte que les manifestations qui sont bien évidemment autorisées par la loi se fassent dans le calme pour que l'effet sur l'économie nationale soit minime".

Togo

Répondre aux besoins d'investissement des PME

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé vendredi un prêt de 50 millions d'euros en… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.