14 Septembre 2017

Burkina Faso: L'échantillon du pagne officiellement présenté

La Fédération nationale des tisseuses du Burkina (FENATIB) était face à la presse, hier 13 septembre 2017, pour présenter officiellement l'échantillon du pagne tissé Faso Danfani retenu dans le cadre de la célébration de la Journée du 8-Mars de l'édition 2018 et procéder également au lancement de la production dudit pagne.

C'était en présence des tisseuses venues des 13 régions du pays et de la secrétaire générale du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, Faty Ouédraogo/Zizien.

« Qui veut aller loin, ménage sa monture », dit-on. Cet adage, la Fédération nationale des tisseuses du Burkina (FENATIB) l'a fait sien. Elle a procédé, hier 13 septembre 2017 à Ouagadougou, à la présentation de l'échantillon du pagne Faso Danfani retenu pour la célébration du 8-Mars prochain et au lancement de la production dudit pagne par les tisseuses, venues à l'occasion des 13 régions du pays. Tout cela, pour mettre fin non seulement au spectacle de la multiplicité de pagnes qui ont envahi les marchés les années antérieures, mais aussi répondre efficacement à la forte demande de la clientèle, tout en mettant l'accent sur la qualité. Pour ce qui est du pagne retenu pour l'édition 2018 du 8-Mars et dont l'échantillon a été présenté au cours de la conférence de presse, il s'agit d'un pagne ayant pour fond le blanc sale.

« On y trouve du blanc, du violet, avec des rayures en attache au niveau des bordures. Ce qui fait la différence avec celui de l'an passé, dans la mesure où les bordures étaient en rayures discontinues alors que cette année, il y a des attaches. La contexture est faite de doublon de fils sur la chaîne. Par contre, l'an dernier, c'était simple, avec piquage de 2.2, par conséquent plus léger », a expliqué la secrétaire générale de la FENATIB, Germaine Compaoré. Mais, pour parvenir à ce choix, que de chemin parcouru depuis le mois de juin, avec le lancement de la compétition nationale !

Le pagne protégé par l'OAPI

« Tout est parti des provinces où chacune d'elle devait présenter deux échantillons à sa région ; laquelle région devait ensuite sélectionner trois échantillons qui répondent aux critères, notamment la contexture, les dimensions et les couleurs, pour les présenter à la FENATIB. Celle-ci a, à son tour, envoyé les échantillons à la coordination nationale des femmes du Burkina qui en a choisi 10. Ces 10 échantillons, poursuivant le même processus, ont été envoyés au ministère en charge de la femme qui a mis en place un comité qui a choisi 3 échantillons. Le trio retenu a été remis au cabinet du ministre en charge de la femme qui a en définitive choisi un seul », a détaillé la SG de la FENATIB. Et c'est un échantillon provenant de la région du Centre-Ouest qui a été retenu.

Et pour l'édition 2018, à en croire les conférencières, il n'y aura qu'un motif unique sur le marché. « Nous vous rassurons qu'il n'y aura pas de contrefaçon en pagnes imprimés aux couleurs et motifs du Faso Danfani », foi de M. Compaoré. Et la présidente de la FENATIB, Justine Kafando, d'annoncer que le pagne du 8-Mars 2018 est protégé par l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) . A ce titre, les tisseuses seront sensibilisées sur leur responsabilité à produire des pagnes de qualité.

« Toute tisseuse qui sait qu'elle n'est pas prête pour produire intégralement le modèle, doit s'abstenir de le faire.Sinon, si on nous appelle pour nous dire qu'il y a un pagne de mauvaise qualité, nous allons remonter jusqu'à la province qui aura fait le pagne de mauvaise qualité et je vous assure que des sanctions seront prises contre les tisseuses » fautives, a averti M. Kafando, selon qui « toute personne qui prendra le modèle pour le modifier ou en faire quoi que ce soit, qui ne soit pas du Faso Danfani, sera purement et simplement poursuivie en Justice ».

En tout cas, les tisseuses ont assuré que les pagnes seront disponibles dans toutes les régions d'ici le mois d'octobre et le thème retenu pour le prochain 8-Mars est : « La participation de la femme à la gouvernance : état des lieux, défis et perspectives ».

L'occasion a été saisie par la FENATIB pour présenter son bureau national.

Burkina Faso

Détention de Djibrill Bassole - La Nafa dénonce une injustice politico-judiciaire à Banfora

Sous l'égide de la NAFA, la Coalition nationale pour le changement avec Djibrill Bassolé a organisé… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.