13 Septembre 2017

Cameroun: Transparence dans les industries exractives - Vers la validation définitive du pays

Le secrétariat international de l'institution effectuera une visite dans le pays du 2 au 6 octobre prochain.

Adhérent à l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) depuis mars 2005, le Cameroun a été déclaré conforme le 17 octobre 2013. La deuxième validation, qui est une étape du processus de validation définitive du Cameroun à cette institution, est en cours depuis le 1er juillet 2017. D'après les informations contenues dans un communiqué récent du ministre des Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey. La validation est conçue pour fournir à toutes les parties prenantes un certain nombre de paramètres à savoir : une évaluation de la conformité de la mise en œuvre de l'initiative au regard des activités préconisées par la norme de l'institution ; les enseignements tirés de sa mise en œuvre ; les préoccupations exprimées par les parties prenantes et les recommandations pour la mise en œuvre future.

Dans le cadre de la deuxième validation qui concerne la période post-conformité, le secrétariat international de l'institution effectuera une mission au Cameroun du 2 au 6 octobre prochain. D'après le communiqué, la mission conduite par Gisela Granado, directeur pays de l'ITIE, vise à compléter la collecte de données en cours et consulter les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre de l'initiative au Cameroun. Le travail de la délégation, au-delà des détails pratiques et techniques de son séjour au Cameroun, inclut l'évaluation détaillée de la documentation disponible relative à la conformité du pays à la norme de l'initiative. Le tout sera couronné par l'élaboration du rapport sur les progrès réalisés par rapport aux exigences de l'institution.

Cameroun

Crise anglophone et violences dans le Nord-ouest

L'UNOCA est particulièrement préoccupé par la recrudescence de la violence, y compris celle visant… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.