13 Septembre 2017

Cameroun: Filière - Le ciment fait toujours courir

L'Entreprise générale industrielle (EGIN) annoncée sur le marché dès octobre prochain compte investir 9 milliards de F pour se lancer

Neuf milliards de F environ. C'est le capital que s'est fixé l'Entreprise générale Industrielle (EGIN), pour mettre sur le marché camerounais un tout nouveau ciment baptisé « Lion ». L'objectif visé par la nouvelle entreprise est de mettre sur pied une usine de fabrication de ciment 100% camerounais. Ciment qui sera disponible au courant du deuxième semestre 2017, au mois d'octobre plus précisément.

Cette cimenterie sera située dans la zone industrielle du Port autonome de Douala (PAD). «Les travaux de génie civil et de montage de l'usine sont déjà réalisés à hauteur de 90%.Les différentes matières premières sont en cours de livraison », déclare Jean Pierre Emmanuel Belobo, chef du projet. EGIN est la cinquième cimenterie à s'installer au Cameroun après Cimencam, Dangoté, Cimaf, Medcem, et qui offrent une capacité installée estimée à près de 4,2 millions de tonnes de ciment par an.

Capacité qui sera considérablement accrue. En effet, il y a quelques mois, les quatre opérateurs ont exprimé leur désir selon le site en ligne investirauCameroun.com, d'ajouter à la production actuelle près de 3 millions de tonnes supplémentaires, à travers soit des extensions d'usines, soit la construction de nouvelles unités de production. On passerait de 4,2millions de tonnes de ciment produit actuellement pour environ 7,2 millions. C'est donc dans un marché fortement concurrentiel que la toute nouvelle entreprise compte se faire une place. En dehors d'une « qualité de ciment supérieure », EGIN SA compte offrir au Cameroun une technologie de dernière génération, de manière à rehausser la qualité des infrastructures et la capacité du pays à atteindre ses objectifs de développement à l'horizon 2035. Pour ce faire, la structure a récemment signé une convention avec l'Agence de promotion des investissements, afin de bénéficier des avantages qu'offre la loi du 12 Juillet 2017 sur l'investissement privé au Cameroun.

Jean Pierre Emmanuel Belobo: « Il y a de la place pour plusieurs »

Chef de projet de cimenterie EGIN

Quelles sont les grandes lignes de votre projet?

Nous souhaitons mettre sur le marché un ciment de qualité supérieure, dans un excellent rapport qualité/prix, répondant à la demande réelle des entreprises et des particuliers dans leurs activités de réalisation des travaux de construction des BTP. Il s'agit d'un ciment ensaché dans des sacs de 50 kg de type 42.5R fabriqué dans le respect des normes et de qualité strictes imposées pour la fabrication..

Le marché du ciment au Cameroun est très concurrentiel. Quels sont vos arguments?

La caractéristique du marché du ciment au Cameroun c'est que la consommation suit la production nationale. Jusqu'à ce jour, aucun producteur de ciment ne s'est plaint des produits invendus. Il y a de la place pour plusieurs. La marque de commercialisation de notre ciment est « Ciment Lion », parce que c'est un ciment de qualité supérieure, produit par des Camerounais et pour les Camerounais. S'agissant de notre positionnement, l'avantage que nous avons est que notre installation, usine portable, incorpore la dernière technologie avec un grand niveau d´automatisation. Et donc l'utilisation de peu de personnels à la production, des travaux de génie civil et de montage sont assez légers. L'accès direct au quai du port de Douala nous permettra d'optimiser les coûts des opérations de déchargement du clinker et du gypse, car directement orienté vers notre hall de stockage. Avec tous ces acquis, il est clair que nous avons un avantage sur le plan technique et logistique, par rapport à certains de nos concurrents.

Et parlant des prix, quelle est votre stratégie pour vous faire de la clientèle?

Nous allons optimiser nos coûts de production et de revient. Ceci nous permettra de nous aligner sur les prix de vente du marché, tout en maîtrisant nos marges prévisionnelles. Avec une marge considérable, nous pourrons orienter nos prix de vente en fonction du comportement du marché avec l'application des prix jugés acceptables et compétitifs sur le marché. Nous pourrons même nous mettre en-dessous du niveau de la concurrence si besoin.

Cameroun

Regain de tensions à Bamenda où vivent les minorités anglophones

Plusieurs manifestations ce vendredi 22 septembre au matin, ont eu lieu dans les régions anglophones du Cameroun,… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.