13 Septembre 2017

Afrique de l'Ouest: Renforcement institutionnel du CILSS

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) a obtenu de son chef de file des partenaires, l'USAID, une somme de 2,15 millions de dollars US, pour la dynamisation de l'institution. La signature de convention est intervenue, le mardi 12 septembre 2017 à Ouagadougou.

«Après la pluie, vient le beau temps » a-t-on coutume de dire. Ainsi, après la crise qui a secoué le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), l'heure est à la recherche de bases solides pour permettre à l'institution sous-régionale de mener à bien sa mission. Dans cette quête d'excellence, la structure vient de bénéficier d'un appui d'une valeur de plus d'un milliard de francs CFA (2,15 millions de dollars US) de l'USAID pour sa restructuration à tous les niveaux notamment la réforme de son mandat.

Pour le représentant du chef de file des partenaires, le directeur de la mission de l'USAID pour la région Afrique de l'Ouest, Alex Duprez, la signature de cette convention n'est qu'une tranche supplémentaire de la convention actuelle qui vient en appui au CILSS sur une période de cinq ans. « Aujourd'hui, nous avons signé la dernière tranche de l'année pour appuyer le CILSS comme nous le faisons depuis 44 ans », a souligné M. Duprez. Il a laissé entendre que ce financement est un signal fort des autorités américaines à accompagner la mise en œuvre des recommandations issues de la précédente réunion ministérielle, principalement la réforme institutionnelle mais aussi les activités convenues dans le plan de travail 2016-2017 du CILSS.

Et, « nous avons longtemps échangé sur ce projet de réforme du CILSS et je peux dire que le secrétaire exécutif et son staff ont pris les choses en main, ils nous ont présenté un programme qui est crédible mais qui a besoin de temps et d'appui dans son exécution. C'est pourquoi une partie de la convention va appuyer cette reforme que nous comptons voir aboutir dans 5 ou 6 mois», a-t-il précisé. Selon le secrétaire exécutif du CILSS, Djimé Adoum, cet appui vient à point nommé car il va également servir pour la préparation du conseil des ministres, sommet des chefs d'Etat, du 19 au 26 novembre 2017 à Niamey.

« Avec ce financement, nous allons pouvoir apprêter à la fois la documentation et les résultats de l'analyse du programme afin de présenter un rapport qui sera lu et apprécié par les Etats-membres et les partenaires techniques et financiers sur des activités entreprises dans cette réforme à laquelle aspire le CILSS en vue de rendre les résultats plus efficients à l'égard de nos populations», a-t-il soutenu.

La sécurité alimentaire et nutritionnelle, le changement climatique, la maîtrise de l'eau, la formation et le renforcement de la capacité institutionnelle dans les Etats du CILSS et ses démembrements sont, entre autres, les missions que la structure sous-régionale s'est assignées.

Afrique de l'Ouest

Universités - Les visages de la corruption

La Conac est en campagne de sensibilisation contre le fléau dans les Campus. Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.