14 Septembre 2017

Cameroun: COGITARE - Logement social

Il est surprenant, que chaque fois que le sujet est évoqué, il le soit toujours sous son aspect "Recherche de financements", alors que certains préalables sont nécessaires!

Une véritable politique de logement social doit s’intégrer dans une politique de développement de nos villes, avec des des dessertes prévues, ainsi que les équipements économiques et sociaux de base (Ecoles, centres de santé, Commissariat de police/Brigades de Gendarmerie, Transports Publics, Terrains et Equipements sportifs, Commerces, etc...

Car le logement social ne trouve pleinement son sens que loin des centres ville et périmètre urbains, à des endroits permettant des coûts de construction les plus bas, du fait d'une faible charge foncière.

La construction de logements sociaux se fait en général au moyen d'une épargne collectée grace à un produit d'Epargne populaire avec un rendement bas, mais constant et garanti(Livret A en France)*, a laquelle pourrait idealement s'ajouter des fonds collectes par des organismes comme la CNPS. Il s'agit dans un cas comme dans l'autre, d'une epargne longue, qui a besoin d'etre geree avec le moins de risque possible. Le logement social serait un excellent placement pour cette raison.

Toutefois, d'autres moyen de financement peuvent etre concus en accord avec les Banques et Institutions Financieres locales, sur la base de supports obligataires, eux aussi , peu risques! Comme on peut voir, l'epargne est la, il faut trouver le moyen de la drainer (bons supports), avec des Banques en suliquidite, ou mieux l'orienter. Je pense ici notamment a la CNPS, dont les fonds collectes sont dilapides, ou utilises dans des depenses de prestige et a mauvais escient telles que la restauration de l'Immeuble de la mort, qui est un immeuble Ministeriel, etc...

D'un autre cote, la CNPS est un Etablissement pubic, a but social. Il est donc pour le moins surprenant, sur le double plan ethique et déontologique, qu'il y soit question de benefices: tel ne saurait etre son but, en tout cas! Il s'agit d'une entreprise, dont l'activite repose essentiellement sur les subventions budgetaires, auxquelles viennent s'ajouter les cotisations prelevees du salaire des Camerounais. Partant de la, tout oeil averti, un brin expert, est force d'interpreter le simple report a nouveau excedentaire, de trois manieres:

1) soit il s'agit d'une mauvaise gestion de l'entreprise,

2) soit l'entreprise est venue a bout de sa mission, ce qui impose de revoir la subvention a la baisse; 3) ou encore, les 1 et 2 a la fois. Libre a chacun de se faire son jugement, à partir de ce que tous, nous vivons, et/ou savons de notre pays !!!

Un moyen de reduire les couts, et mettre le logement social a la prteee de la bourse des bas et moyens revenus, serait sans doute d'etablir des normes, dans le cadre d'un plan national de construction. Ceci imposerait aux Entreprises contractantes, de se soumettre a ces normes, et realiser ainsi des economies d'echelle, qui se repercuteraient sur le cout de revient. Une utilisation prioritaire de materiaux locaux, trouverait egalement toute sa place, dans le cadre d'une telle reflexion.

* On pourrait aussi proceder a une demultiplication de produits dedies a l'epargne Logement, sur un fondement tant mutualiste que corporatiste (ex: Enseignants, Personnels de Santé, Police, Gendarmerie, Armee de terre, Fonctionnaires d'Administration centrale, etc...)

Cameroun

Dans les régions anglophones, les manifestants bravent les interdits

Journée tendue, vendredi 22 septembre, dans les deux régions anglophones du Cameroun. Des milliers de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.