15 Septembre 2017

Libye: Saïf al-Islam Kadhafi attaque un parlementaire pour diffamation

Photo: global research
saif al islam gaddafi

Le tribunal de Tobrouk a accepté la plainte déposée par Saïf al-Islam Kadhafi contre un membre du Parlement qui aurait fait des allégations contre Saïf al-Islam au quotidien britannique The Independant.

La plainte a été acceptée par le tribunal de Tobrouk chargé de juger les délits. Saisi par Saïf al-Islam Kadhafi, l'avocat de ce dernier accuse Abou Bakr Biira, parlementaire influent, de l'avoir diffamé.

Selon le texte de la plainte enregistrée par ce tribunal il y a quelques jours, sous le numéro 409, le parlementaire aurait diffamé Saïf al-Islam en lançant à son égard de fausses accusations concernant l'obtention de son doctorat en économie à Londres.

Dans une interview accordée au quotidien britannique, et diffusée le 6 mars 2011, le parlementaire avait déclaré que le doctorat obtenu par Saïf al-Islam avait en réalité été écrit par des professeurs d'université de Benghazi auxquels Saïf al-Islam Kadhafi aurait passé commande.

L'avocat Khaled al-Zaidi affirme que la plainte exige la présence de l'accusé en personne au tribunal lors de la première séance du jugement qui aura lieu le 16 octobre prochain. Pour le moment, aucune réaction n'a émané du parlementaire accusé.

«Documents irréfutables» sur l'assassinat de Kadhafi

Sur le timing choisi, l'avocat assure que son client n'a été au courant de cette affaire que tout récemment. Mais une chose est sûre, deux mois après sa libération effective de sa prison à Zentan, Saïf al-Islam Kadhafi adresse là un message aux Libyens.

Si plusieurs groupes politiques jugent qu'il est encore tôt pour voir Saïf al-Islam sur la scène politique du pays avec l'approche des élections générales prévues l'année prochaine, lui tente d'exister autrement : en tant que citoyen libyen qui a des droits et qui croit en la justice de son pays. « S'adresser à la justice pour défendre ces droits, cela montre l'état d'esprit de Saïf al-Islam Kadhafi » nous explique l'avocat de la famille Kadhafi qui assure à l'occasion vouloir poursuivre en justice toute personne diffamant cette famille.

Khaled al-Zaidi affirme par ailleurs que cela ne serait que le début d'une série d'affaires qui seront portées devant la justice nationale et internationale. « Nous possédons des documents irréfutables » qui démontrent que certains pays arabes et occidentaux ont joué un rôle dans l'assassinat de Mouammar al-Kadhafi, affirme l'avocat tout en indiquant : « Nous travaillons encore sur ces documents et nous irons devant la justice quand nous serons prêts ».

Libye

Droits humains - Des Ponténégrins fustigent la vente des Noirs en Libye

Le 18 décembre de chaque année, la communauté internationale célèbre la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.