14 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Transport routier transfrontalier RDC-RSA OGEFREM-CBRTA - Un pari réussi avec l'adoption du plan d'actions à Kinshasa

Le pari est totalement gagné par l'Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), ici représenté par Patient Sayiba Tambwe, son Directeur Général, et l'entreprise sud-africaine CBRTA par SIPHO KHUMALO avec l'adoption hier, Jeudi 14 septembre 2017, par les deux parties prenantes, du Plan de mise en œuvre du Protocole d'Accord sur le partage et échange d'informations en vue de faciliter la traçabilité des marchandises entre Kinshasa et Johannesburg.

La signature par les deux Directeurs Généraux, de l'Accord de mise en œuvre effective du chronogramme d'activités dont les travaux d'experts ont duré quarante-huit heures, est intervenue au 8ème niveau de l'immeuble du siège administratif de l'Ogefrem. Elle traduit, à coup sûr, la matérialisation de la volonté exprimée, le 25 juin 2017, à Pretoria, par les deux Chefs d'Etat en l'occurrence, Joseph Kabila Kabange de la République Démocratique du Congo et son homologue Jacob Zuma de la République Sud-africaine. Ceci, en marge de la 10ème Session de la Grande Commission Mixte RDC-RSA dans laquelle, le volet lié au renforcement d'échange d'informations en vue de faciliter la traçabilité des marchandises entre les deux Etats, avait été inscrit en priorité parmi les sujets à débattre.

A cet effet, malgré la douleur de la perte inopinée de son frère aîné, ce jour même du jeudi 14 septembre à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, le DG Patient Sayiba Tambwe n'a pas cédé à l'anxiété pour ne pas présider la cérémonie de clôture des travaux d'experts qui marque désormais un tournant décisif dans le renforcement des relations amicales non seulement entre les deux entreprises sœurs mais également et surtout, entre les deux Etats. Il a plutôt, surmonté la dure épreuve et gardé le moral en place pour honorer la volonté de deux Chefs d'Etat mais aussi, de ses hôtes. Devoir de patriotisme oblige.

La première sortie médiatique de Patient Sayiba Tambwe depuis son investiture, le 19 juillet 2017, aux fonctions de Directeur Général de l'Ogefrem, se traduit par l'engagement de l'Ogefrem, agissant pour le compte de la République Démocratique du Congo, à sceller un accord de partenariat avec CBRTA pour le compte de la République Sud-africaine dans le secteur de transport routier transfrontalier.

Ainsi, en compagnie du Directeur Général adjoint M. Olivier Manzila Mutala et des experts de l'Office, le patron de l'Ogefrem a bien placé ses mots pour remercier son hôte, le Directeur Général SIPHO KHUMALO, pour sa détermination et sa volonté manifeste de pouvoir œuvrer d'arrache-pied pour la mise en application du chronogramme d'activités. Mais aussi, a-t-il félicité, de vive voix, le travail combien appréciable fait par ses experts et ceux de la délégation sud-africaine.

La volonté de matérialiser l'Accord

Pour le patron de l'Ogefrem, qu'elles que soient les circonstances, les deux entreprises sœurs feront de leur mieux pour que cet accord ne se limite pas qu'aux simples écrits. Mais, argumente-t-il, qu'il soit traduit dans les faits pour honorer la volonté des deux Etats qui leur ont recommandé de faire ce travail et que les autres Etats qui partagent les mêmes frontières avec la RDC et la RSA comme l'Angola, la Zambie, le Zimbabwe et la Namibie puissent se servir également de la passerelle envisagée. C'est pourquoi, dit-il sans mâcher les mots, le 14 septembre 2017, devient désormais un jour mémorable et historique pour l'Ogefrem et CBRTA.

Quant au chronogramme, le premier d'entre les hauts cadres de l'Ogefrem estime qu'il est question d'aller vers des actions concrètes à mener sur le terrain. C'est dans ce sens qu'il y a des actions qui démarrent dès à présent, c'est-à-dire, dès la date de la signature. D'autres, par contre, les seront dans trente (30) jours. En outre, a-t-il précisé qu'il y aura des évaluations régulières dont la première sera au mois d'Octobre en Afrique du Sud chez CBRTA. D'autres parties prenantes seront mises à contribution pour l'efficacité de l'Accord, a-t-il précisé. Il s'agit, pour ce faire, les services de Douanes, de l'Immigration et des Ministères de Santé de deux Etats, a insisté le DG.

Par ailleurs, pris par la passion d'accompagner le Chef de l'Etat, Joseph Kabila, qui a placé sa confiance en lui, Patient Sayiba a, la main sur le cœur, déclaré que "malgré la mort de mon frère, je me fais le devoir de me présenter en cette cérémonie de clôture en tant qu'homme d'Etat. Et de renchérir, nous sommes des pèlerins sur cette terre. Nous sommes au service du peuple pour qui, nous devons respect et considération".

La réussite du Plan d'actions

Pour sa part, le DG de CBRTA s'est réjouis de l'engagement de son collègue de l'Ogefrem à mettre en œuvre le plan d'action qu'il souhaite fructueux dans sa réalisation. "Nos pays regorgent des potentialités énormes pour mettre en œuvre le plan d'actions qui constitue un moteur de développement qui va booster toute l'Afrique.

Très émus du reste, SIPHO KHUMALO, a consolé son collègue de l'Ogefrem qui a perdu un être si cher. "Le décès de votre frère tombe au moment où nous clôturons ces assises, nous vous portons dans la prière. Il n'y aura pas seulement des paroles couchées par écrit mais des paroles qui seront mises en pratiques. Et tous, nous allons mettre notre collaboration ensemble pour l'intérêt de deux Etats et deux entreprises", a rassuré le DG de CBRTA SIPHO KHUMALO.

Congo-Kinshasa

RDC au Conseil des Droits de l'homme de l'ONU - La LUCHA et l'ASADHO contestent !

Au moment où le régime de Kinshasa parle d'une victoire diplomatique, les mouvements citoyens ainsi que… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.