15 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Une coalition congolaise salue un rapport sur les pratiques pétrolières opaques

La coalition « Publiez ce que vous payez Congo » salue la qualité du rapport « Gunvor au Congo : pétrole, cash et détournements : les aventures d'un négociant suisse à Brazzaville ».

Cette enquête, publiée le 12 septembre par l'ONG suisse Public Eye, décortique les méthodes du négociant en pétrole helvétique Gunvor, actuellement sous le coup d'une procédure pénale en Suisse pour soupçon de blanchiment d'argent.

Un rapport qui révèle l'opacité qui règne dans la gestion des ressources du pétrole congolais. Le vice-coordinateur de « Publiez ce que vous payez Congo », Christian Mounzeo, interpelle le gouvernement congolais et le Fonds monétaire international, en réclamant l'ouverture d'une enquête.

Il y a plusieurs rapports de ce type au cours de la dernière décennie qui font mention de ce type de travers.

Congo-Brazzaville

Quand l'usurpation des titres est rarement heureuse !

Dans l'entourage immédiat des chefs, il n'est pas rare de constater qu'ouvriers, chauffeurs, personnel du… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.