15 Septembre 2017

Burkina Faso: Putsch manqué de Septembre 2015 - L'audience de confirmation des charges renvoyée au 6 octobre

Les chefs d'inculpation varient selon les personnes. Ils comprennent, entre autres, le crime contre l'humanité, l'attentat, l'assassinat, le recel de cadavres, le faux en écriture authentique, etc.

Le présumé « cerveau du putsch », le général Gilbert Diendéré, est poursuivi pour onze chefs d'inculpations dont ceux de crime contre l'humanité, d'attentat à la sûreté de l'État et de haute trahison.

Compte tenu des irrégularités dans le déroulement de la procédure (non notification de l'audience à tous les inculpés, non accessibilité de l'intégralité des dossiers par les avocats et difficulté d'accès des avocats aux prévenus en détention), la chambre de contrôle sur demande des avocats de la défense a décidé du renvoi de l'audience au 6 octobre prochain.

Malgré tout, les avocats de la défense ne sont pas satisfaits de la date du 6 octobre car cette date, selon eux, devrait être postérieure à la date du 24 octobre retenue pour l'audience d'appel.

« Le dossier a été renvoyé au 6 octobre dans le seul but de faire notifier le dossier à tous les conseils et ceux qui n'ont pas été avisés. Mais dans la mesure où un appel a été fait contre l'ordonnance de renvoi, nous estimons qu'on ne peut pas tenir l'audience d'aujourd'hui sur des faits et griefs qui sont reprochés en appel dont l'audience aura lieu le 24 octobre.

Dans ce cas, nous avons demandé que l'audience qui devait se tenir aujourd'hui soit renvoyée à une date qui soit postérieure à la date du 24 octobre.

De sorte que la chambre de contrôle puisse utilement statuer en tenant compte des griefs qui sont faits à l'ordonnance de renvoi du juge d'instruction » a fait savoir Me Yacouba Traoré, l'un des avocats de la défense.

La chambre de contrôle, malgré la demande des avocats, a décidé de ne pas tenir compte de cette demande au motif qu'il n'y a pas « de liens suffisants » entre l'audience d'appel prévue le 24 octobre et l'audience de confirmation de charge renvoyée au 6 octobre.

L'une peut se tenir sans qu'il n'y ait d'impact sur l'autre, selon ladite chambre. Les différentes parties se retrouveront donc le 6 octobre pour l'audience de confirmation des charges.

Burkina Faso

L'Union Africaine pour un continent où il fait bon vivre

Il faut rompre avec le passé d'une Afrique caractérisée par des violences et l'impunité.… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.