15 Septembre 2017

Guinée: Boké - Plusieurs domiciles des agents des forces de l'ordre saccagés par les manifestants

Photo: Aminata.com
Mardi 12 Septembre dernier, les populations de la préfecture de Boké et des villes environnantes vivent une situation extrêmement grave, émaillée de violences avec des pertes en vies humaines, de blessés graves et de dégâts matériels.

Des sources citées par les médias publics nous apprennent que les manifestations contre le manque de l'électricité et de l'eau potable déclenchées en début de semaine à Boké a pris une autre tournure à Boké.

Selon nos informateurs, dans la journée de ce jeudi, 14 septembre 2017, les manifestants ont saccagé plusieurs domiciles des agents des services de sécurité dans les quartiers de Dibiya, Dembaya, Lambayi dans la commune urbaine de Boké en basse Guinée.

A en croire un confrère de l'agence guinéenne de presse basé dans le Kakandé, la femme d'un margis-chef a été dépouillée d'une somme de 25 millions de francs guinéens.

« Vu que les manifestants se dirigeaient vers leur concession, la femme de cet agent de sécurité a pris cette somme pour aller la confier aux voisins. C'est sur le chemin que les manifestants l'ont reconnue et dépouillé.

Pendant ce temps, les opérations de la chasse à l'homme se poursuivent à l'encontre des agents des services de sécurité logés dans les quartiers », a-t-il expliqué.

Dans la journée de ce vendredi 15 septembre 2017, c'est le siège du parti au pouvoir qui a subi la colère des manifestants.

En savoir plus

Au moins deux personnes dont un militaire tuées à Boké

Selon nos informations, au moins deux personnes ont perdu la vie ce mercredi dans la préfecture de Boké,… Plus »

Copyright © 2017 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.