15 Septembre 2017

Sénégal: Christophe Bigot sur le choix de Paris 2024 - «La France est proche des valeurs de l'olympisme»

L'ambassadeur de France à Dakar, qui était l'invité de la radio Sud FM, pour un deuxième passage, a fait savoir que les «JO sont un moment de fête et une occasion pour replacer le sport au cœur de l'éducation.» Justifiant le triomphe de Paris à Lima, Christophe Bigot dira que «la France est proche des valeurs de l'olympisme».

Après l'annonce du choix de Paris pour abriter les Jeux olympiques de 2024, l'ambassadeur de France à Dakar, Christophe Bigot, s'est prononcé sur cette décision. Invité de la radio Sud Fm, le diplomate français n'a pas caché sa joie de voir la candidature de la capitale française triomphée pour ce rendez-vous de l'olympisme.

Pour lui, le choix n'est pas fortuit car le dossier de candidature présenté par la ville de Paris était «excellent» et était soutenu par une «équipe soudée et un bel esprit».

«C'est une très bonne nouvelle. Cela faisait un siècle que nous n'avions pas organisé ces Jeux olympiques. Je pense que le dossier était excellent parce qu'il était soutenu par tout le monde, les sportifs, la maire de Paris, le Président de la République. C'est un projet national et économique.

C'est également un bon projet aussi bien au plan environnemental qu'au plan sécuritaire». Sur les raisons de la candidature, le diplomate a confié que «la France est très proche des valeurs de l'olympisme».

Et d'ajouter, «Pierre de Coubertin, il faut le rappeler est français. C'est lui qui, en quelques sortes, a défini les principes des valeurs olympiques».

Il s'y ajoute qu'organiser les Jeux Olympiques pour lui, «c'est un moment de fêtes, qui inspire l'optimisme, le mouvement, la jeunesse. Mais aussi de replacer le sport au cœur de notre éducation et donc, c'est un très beau projet».

Il en veut pour preuve le succès que le projet a eu au Sénégal, pour avoir pu réunir 2024 élèves des écoles et lycées français au Sénégal. Une rencontre au cours de laquelle des enfants ont pu réaliser une tour Eiffel humaine sur le stade du lycée Mermoz.

Une manifestation qui, espère le diplomate, va être «une opportunité de prolonger la coopération entre les deux pays, surtout au lendemain de la visite que le comité olympique français a effectué à Dakar, il y a quelques semaines».

Une visite ponctuée par des échanges avec le CNOSS que dirige Mamadou Diagna Ndiaye.

Sénégal

Audience renvoyée au 3 janvier pour Khalifa Sall

Au Sénégal, le procès de Khalifa Sall devait s'ouvrir ce jeudi 14 décembre. L'ancien maire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.