16 Septembre 2017

Tunisie/Egypte: L'attaque est la meilleure défense

Ce sera donc un match à prédominance tactique dans lequel tout le savoir-faire de Faouzi Benzarti sera mis à rude épreuve devant les très entreprenants «Ahlaouis» qui savent parfaitement bien quoi faire d'un ballon.

Ce sera un derby dans lequel on jouera à cartes découvertes. Les Egyptiens, qui ne sont pas dupes, ne laisseront pas aux «Sang et Or» trop d'espace à exploiter par des contres dangereux.

Et les «Sang et Or» ne vont pas trop se hasarder en attaque en pensant qu'Al Ahly de ces derniers temps est prenable même dans son antre.

Loin s'en faut. Du coup, le jeu va être certainement concentré dans le milieu de terrain où l'on se livrera à une âpre bataille dans le but d'enclencher des assauts offensifs meurtriers, même si ces derniers risqueraient de se faire rares dans ce genre de confrontations à haut risque.

Quatre pivots

Avant le départ de la délégation espérantiste pour l'Egypte, Faouzi Benzarti, qui sait très bien dissimuler ses cartes par son habile diversion, a fait savoir aux journalistes que sa tactique à Alexandrie sera audacieuse et offensive. «Nous jouerons à Alexandrie comme si on jouait à Tunis.

La richesse de notre effectif nous le permet. Et nous ferons tout pour rentrer d'Alexandrie avec un résultat positif», précisa-t-il.

Mais avec le grand nombre de pivots que Faouzi Benzarti compte aligner d'emblée, à savoir Coulibaly, Kom, Chaâlali et à un degré moindre Ferjani Sassi, sans parler de Fakhreddine Ben Youssef et sa nouvelle vocation de destructeur-reconvertisseur, on peut clairement avoir une idée sur ce que mijote le vieux renard Faouzi Benzarti.

Il a bien l'intention de cadenasser toutes les issues devant les attaquants égyptiens.

Avec ce dispositif on peut garantir l'atténuation, voire la neutralisation, à un haut degré, du danger offensif d'Al Ahly. Toutefois, il ne faut pas que ce système soit adopté au détriment des opérations offensives de l'équipe de Bab Souika qui doit absolument tenter au maximum sa chance en attaque, car il ne faut pas perdre de vue qu'un but à l'extérieur compte double et donc vaut son pesant d'or.

Et à ce propos, on est en droit de garder l'espoir de voir l'EST tenter généreusement sa chance en attaque grâce à des assauts répétitifs qui seront menés par Anis Badri, Fakhreddine Ben Youssef et Taha Yassine Khenissi. Bon vent !

Auteur : A.B.

Ajouté le : 16-09-2017

Tunisie

La Fiac 2017, entre le désir et l'enfer

Après avoir exposé depuis mardi 70 œuvres un peu partout dans les espaces publics de Paris, la Foire… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.