17 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: Henri Konan Bédié ne se laissera pas dribbler une troisième fois par Ouattara ?

Photo: Fraternité Matin
Henri Konan Bédié

Qui sera le Judas du serment politique scellé de Daoukro ? Alors que l'on s'approche de plus en plus de l'échéance décisive présidentielle ivoirienne, les fragments sautent à l'odeur de la carambouille. C'est le déballage qui s'annonce sur fonds de jeux de compromissions aux pavés de crapeaux.

Quand le parti au pouvoir (RDR) court après son allié, le PDCI)... ?. 2020 arrive. C'est tout le sens de la présence de l'armada politique du RDR, au pied du Vieux Bédié.

Selon des informations exclusives en notre possession, le RDR a envoyé une délégation de 25 personnes ( cinq fois plus que prévu ).

Au point qu'on a dû trouver de toute urgence de nouvelles chaises pour faire asseoir tout ce beau monde. Un afflux et une considération hors-normes pour un PDCI qu'on a auparavant publiquement présenté comme un allié trop gourmand et encombrant.

Coup de poignard du RDR dans le dos du PDCI se produira-t-il ?

Pourquoi l'Appel de Daoukro intéresse t-il encore le RDR, alors même que la quasi totalité de ses dirigeants, y compris Alassane Ouattara en personne, ont laissé entendre depuis des mois qu'ils n'ont jamais rien promis au PDCI-RDA pour 2020 ?.

Quelques jours plus tôt, les 9-10 septembre 2017, Ouattara tenait son congrès du RDR.

Auparavant, il a d'abord pris la précaution d'en écarter Guillaume Soro. Le seul capable de lui dire la vérité en face, dans ce parti.

Alors, l'indéboulonnable vizir du RDR, a littéralement anesthésié son appareil politique. Dans ses éclats désormais ridés?.

Au mépris du règlement intérieur de ce parti.

Le Président Ouattara s'est permis de nommer le bureau alors qu'il a refusé d'en être le Président. Il a balafré et dégommé qui il voulait, nommé ceux qui ne le défieront pas; Dagri Diabaté , Amadou Gon Coulibaly, Kandia Camara, commente un habitué de l'anti-chambre du parti au pouvoir. Ils sont en quelque sorte des caciques qui s'agitent sans effets.

Le Président de la République, usant et profitant de sa position privilégiée, a donc démoli le RDR, devant ses propres camarades médusés et soumis. Une frange importante des militants de base n'ont rien compris au jeu de Ouattara.

A l'unanimité, la presse ivoirienne a reconnu à son tour que Ouattara a dribblé tout le monde: Soro, les thuriféraires du RDR (Amadou Soumahoro , Cissé Bacongo , Adama Bictogo , Hamed Bakayoko en particulier), et même les militants de base de son parti qui le croyaient enfin de retour au sein de l'administration de la maison. » Ouattara a préféré mettre le RDR sous coma artificiel.

Henriette Dagri Diabate est une présidente sans pouvoir. Amadou Gon ne fait que ce que Ouattara lui dit. Et quant à Kandia Camara, elle a chaudement pleuré à l'annonce de sa nomination, poursuit notre source. Kandia Camara, elle, ne sait même pas ce qu'elle peut en faire.

C'est donc un RDR complètement démobilisé qui se tourne à présent vers le PDCI-RDA, selon les instructions de Ouattara lui-même. Il a juré à haute et intelligible voix qu'il n'y a aucun problème entre lui et le Président Bédié.

Il a juré qu'il aurait le parti unifié houphouétiste avant la fin de l'année 2017. Et c'est là qu'on a compris pourquoi Ouattara a refusé le poste de Président du RDR. C'est qu'il vise plus haut!. Attendons de voir.

Car demain fera jour. Il veut commander le parti unifié du RHDP. N'est-ce pas le RDR qui a renversé le PDCI-RDA en 1999, après que Ouattara ait promis de rendre la Côte d'Ivoire ingouvernable pour Bédié ?. » Je frapperai ce pouvoir et il tombera « . Et vlan! Bedié tomba.

N'est-ce pas le même RDR qui, profitant amplement de la rébellion de Soro Guillaume et ses compagnons, s'est mis pendant 8 ans en embuscade contre le régime FPI de Laurent Gbagbo, jusqu'à la présidentielle 2010, qu'il n'a gagnée au second tour que grâce au soutien et au quitus du PDCI-RDA?

Qui a oublié que le RDR a contribué à empêcher Bédié d'être qualifié en 2010 en lui filant sous le nez et la barbe au passage dans le nord quelques voix ?.

L'horloge sonne l'armure du PDCI

Deuxième trahison. N'est-ce pas le même RDR qui une fois au pouvoir, s'est mis à dire que le PDCI-RDA mange trop et en demande trop?

En 2014, le Président Bédié a lancé l'Appel du 17 septembre à Daoukro. Ouattara était assis et a entendu tout le discours. Il l'a même applaudi à s'en arracher la peau des mains.

Qu'a dit Bédié? Le Patriarche a appelé au soutien de la candidature unique de Ouattara à l'élection présidentielle 2015, dès le premier tour, à la stricte condition que le RDR accepte qu'en 2020, ce soit un candidat issu du PDCI-RDA qui bénéficie du soutien de tous les partis du RHDP, comme candidat unique dès le premier tour de la présidentielle à venir. Ils étaient tous là, les pontes du RDR ( Ado, SORO, Gon, Amadou Soumahoro, etc... ). Aucun n'a bronché. Alassane Ouattara a applaudi son cher aîné et les choses se sont passées ensuite comme promis.

Une fois réélu en 2015, Ouattara et le RDR se sont à nouveau mis à détricoter l'Appel de Daoukro.

Amadou Soumahoro, Cissé Bacongo, Hamed Bakayoko, Amadou Gon, et tous leurs seconds couteaux, se sont succédés sur toutes les tribunes du pays pour dire deux choses:

d'abord, que le RDR n'avait jamais promis de rétrocéder la candidature unique en 2020 au PDCI-RDA; de deux, que le RDR était assez fort pour rester à son tour 40 ans au pouvoir comme ce fut le cas du PDCI-RDA d'Houphouët à Bédié. Qui ne les a pas vus, lus et entendus?.

Troisième trahison en cours. La cascade de limogeages affligeants de nombreux cadres du PDCI-RDA par des mains tapis dans l'ombre du palais présidentiel.

Ce sont pourtant ces mêmes gens du RDR qui ont accouru à Daoukro ce dimanche 17 septembre 2017, dans l'espoir de tromper le PDCI-RDA sur leurs intentions de confisquer aussi longtemps que possible, par toutes sortes de ruses, le pouvoir d'Etat.

Les mêmes qui ont traité le Président Bédié avec mépris depuis 2010, viennent à présent tenter de lui faire croire qu'ils ont subitement changé de nature.

Le RDR serait -il un habitué de faire passer ses adversaires à l'échafaud ?. On peut s'interroger sur le traitement affligé à Djéni Kobenan et sa famille. Sa veuve est au bord de la mendicité.

» Et que dire de leur comportement envers celui qu'ils appelaient tous « le sauveur », en 2011!. Regardez comment ce parti sans mémoire traite Les FN, Les Chefs de Guerre et Les 8400 ( qu'ils traient de voleurs, analphabètes et brigands) qui ont donné sang, sueur et larmes pour l'installer au pouvoir! » se désole un haut responsable du PDCI. Deux personnages emblématiques du PDCI, qui ont préféré garder l'anonymat crachent leur venin:

» Ils courent après Bédié: « Papa Bédié, ne nous lâche pas pour le petit Soro. Ne nous abandonne pas pour Soro ». Quelle honte!

Aujourd'hui le RDR est le champion toutes catégories des alliances contre-nature en Côte d'Ivoire. Il est prêt à s'allier s'il le faut au diable en personne si cela peut lui permettre d'isoler Soro. Que d'énergie pour marginaliser un Soro et Les Forces Nouvelles! « .

Opération d'épuration sur orbite

Une épuration des 8400 et des Chefs de guerre est annoncée pour bientôt. Et le colonel Vetcho serait la première tête à guillotiner. Les autres têtes ( Wattao, Morou, Loss, Djah GAO et Fofié) ne perdent rien pour attendre.

Le jeu de dupes du RDR est vain. Le deal est dans la boite. Le PDCI-RDA, bien rodé du fait de l'expérience de toutes les trahisons qu'il a déjà subies de la part du RDR, sait à quoi s'en tenir.

À Abidjan, beaucoup ont la ferme conviction que 2020, ça sera l'année du PDCI-RDA. Comme on dit sur la Lagune d'Ébrié « ça sera PDCI ou rien! » déclare un faucon du sérail du parti de l'Eléphant.

Cote d'Ivoire

Bouaké - Les filles sensibilisées aux grossesses en milieu scolaire

Pour éviter les grossesses qui vont hypothéquer leur avenir, les sages-femmes leur ont conseillé… Plus »

Copyright © 2017 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.