18 Septembre 2017

Ile Maurice: Olivier Bancoult - «Les Chagossiens seront bientôt dans leur île natale»

«Les Anglais et les Américains ne peuvent être plus importants que les Chagossiens.» C'est ce qu'a affirmé Olivier Bancoult, leader du Groupe Refugiés Chagos, ce lundi 18 septembre. C'était à l'occasion de l'anniversaire de Marie Evelyne Paletemps, à Baie-du-Tombeau. Cette Chagossienne soufflait ses 100 bougies.

«Je ne dis pas goodbye Chagos. Moi, je dis biento dan Chagos. Les Chagossiens seront bientôt dans leur île natale. Je n'en ai aucun doute», a déclaré Olivier Bancoult. Il faisait référence à la chanson Fresia vert, qui raconte la vie aux Chagos et l'exode de son peuple.

Dans la foulée, le leader du Groupe Refugiés Chagos a rappelé le rôle de la femme dans le combat pour le retour sur les Chagos. «Les Chagossiennes nous montrent toujours leur force. Si pa ti éna zot, pa ti pou éna lalit chagossienne», a-t-il insisté.

Ile Maurice

Singes en captivité - Une campagne lancée pour interdire la pratique à Maurice

Une vidéo et une pétition circulent sur les réseaux sociaux. Leur but : sensibiliser afin qu'une… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.