18 Septembre 2017

Afrique de l'Ouest: Coupe UFOA des nations 2017 - La Côte d'Ivoire s'offre un sursis

La Côte d'Ivoire doit attendre la troisième et dernière journée des rencontres du groupe A pour connaître son sort dans le tournoi UFOA des Nations-Ghana 2017.

Défaits par les Ecureuils du Bénin (1- 0) lors de leur premier match du groupe, les Eléphants se sont remis sur les pattes face au Mena du Niger en obtenant le nul (0-0). Face à une équipe nigérienne très entreprenante et ambitieuse, la Côte d'Ivoire a balbutié son football pendant les quarante-cinq premières minutes. Avec des transmissions difficiles, un jeu sans créativité, les Eléphants sont passés à côté de leur match, avant de revenir avec de très belles intentions en seconde période.

Même si le Niger s'est vu refuser logiquement un but sauvé de justesse sur sa ligne par le capitaine et gardien des Eléphants, l'issue aurait pu être heureuse pour les Ivoiriens. « Nous jouons au football. On se crée beaucoup d'occasions mais on manque de réalisme. Cela est dû à l'inexpérience et à la jeunesse de notre groupe », justifie Dimy Stéphane en conférence de presse.

Un manque de réalisme et une maladresse offensive, des tares que le staff technique a du mal à corriger. En trois sorties dans le tournoi (un match à élimination directe et deux de poule), la Côte d'Ivoire n'a inscrit aucun but. Une insuffisance à vite réparer avant de croiser le Séné- gal, le mardi 19 septembre à 18 heures à Cape Coast. Un match à ne pas perdre pour les poulains de Kamara Ibrahima s'ils tiennent à disputer les demi-finales de ce tournoi sous-régional.

Le Ghana s'évite la pression La sélection du Ghana n'a pas laissé de place au doute dans le tournoi qui se dispute sur son sol. Après leur succès d'entrée face à la Guinée (0-2), les Black Stars ont remis le couvert, le samedi 16 septembre dernier, dans le groupe A. Devant près de 20000 personnes acquises à leur cause, les poulains de Maxwell Konadu ont assuré un second succès d'affilée face au Mali (1-0). Une réalisation de Cobinnah Winnful à un quart d'heure de la fin de la partie (75e) qui permet au Ghana de réussir sa qualification pour les demi-finales du tournoi zonal des nations.

Le milieu de terrain de Hearts of Oak déclenche une superbe frappe des 22 mètres qui finit sa course dans les filets du portier des Aigles du Mali. Un but libérateur accueilli par le public du stade de Cape Coast dans une grosse ambiance. Une qualification pour les demies avant le dernier match de groupe, ce lundi, contre le Nigeria. Une autre partie que les Black Stars appréhenderont avec beaucoup de concentration et de sérieux.

« Nous sommes qualifiés mais cela ne veut pas dire que nous allons céder des points à l'adversaire. Les garçons démontrent qu'ils sont difficiles à battre. Au fur et à mesure, nous montons en intensité et c'est dans cet état que nous allons affronter le Nigeria. Nous sommes là pour gagner et nous n'avons pas le droit de nous louper devant notre public. On va jouer avec beaucoup de sérieux et nous allons utiliser tout ce qui est en notre possession pour y arriver »; a dit le sélectionneur des Black Stars.

Une mission que Sarfo Samuel, Felix Addo et leurs camarades devraient réussir, ce soir, avec le soutien de leur public, au stade de Cape Coast. Le Nigeria, qui reste sur deux nuls face au Mali (0-0) et à la Guinée (0-0), visera obligatoirement la victoire.

De quoi s'attendre à une opposition intéressante à suivre. Le Mali et la Guinée se donneront rendez-vous, dans le même temps, au stade de Ndoum (Elmina).

Cote d'Ivoire

Rechercher sur Houphouët Boigny - La communauté universitaire veut valoriser ses travaux

Ce prix vise à distinguer et à valoriser les travaux de recherche sur Félix Houphouët Boigny,… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.