18 Septembre 2017

Burkina Faso: Bobo-Dioulasso - Alfred Sanou et Salia Sanou fument le calumet de la paix

A l'origine de cette réconciliation, des jeunes militants soucieux de la cohésion au sein de l'ex-parti au pouvoir. Le rapprochement entre ces deux personnalités du CDP vient mettre fin à plusieurs années d'incompréhension, de méfiance et de conflit entre les camardes divisés en deux camps révèle un militant.

Du reste, Salia Sanou croit savoir que des militants, se réclamant de l'un ou de l'autre clan, posent des actes qui rendent la cohabitation difficile au sein de la coordination provinciale du parti dans le Houet.

Pour leur part, Salia Sanou et Alfred Sanou jurent qu'en réalité, rien ne les oppose. Mieux, l'un n'entreprend rien sans en référer à l'autre. Cependant, précise le député Alfred Sanou, une réconciliation ne se refuse pas. Avant d'ajouter : «Au nom de tous ceux qui se disent de mon clan, or en fait je n'ai pas de clan, je présente des excuses à tout le monde».

«Nous ne sommes ni ange, ni démon», affirme pour sa part Salia Sanou. Avant d'ajouter que «la cohésion est indispensable pour la reconquête du pouvoir. Les militants du CDP doivent suivent l'exemple du sommet en se réconciliant également.»

L'ex maire de la ville de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou, reste convaincu qu'unie, l'actuelle opposition reviendra au pouvoir en 2020 au Burkina Faso.

C'est la deuxième fois que le député Alfred Sanou et l'ex maire Salia Sanou font la paix des braves. La première cérémonie de réconciliation, du reste plus grandiose, entre ces deux personnalités du CDP, a eu lieu en janvier 2004.

Burkina Faso

Bobo-Dioulasso - Alassane Bala Sakandé emprunte les transports en commun pour «vivre les réalités des citoyens»

A sa manière, Balla Sakandé est en train de marquer son passage à la tête de… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.