18 Septembre 2017

Afrique: Réforme des Nations Unies - António Guterres pour une 'ONU du 21e siècle' axée sur les personnes et les résultats

Photo: UN
L'Assemblée générale des Nations Unies doit ouvrir mardi son débat général annuel au siège de l'Organisation à New York avec la participation de dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement, les discussions devant porter sur des questions vitales telles que le développement durable et le changement climatique.

A l'occasion d'une réunion de haut niveau consacrée à la réforme de l'ONU, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a rappelé lundi que l'Organisation a d'abord pour mission de servir les plus vulnérables.

« N'oublions jamais que nous sommes là pour servir. Pour servir les gens », a dit M. Guterres lors de cette réunion présidée par le Président des Etats-Unis, Donald Trump. « Les personnes souffrant de la pauvreté ou de l'exclusion ... les personnes victimes de conflits ... les personnes dont ont bafoue les droits et la dignité ».

Le Secrétaire général a déclaré que l'ONU doit aussi servir « les personnes ayant des idées et des rêves qui ont besoin d'être soutenues », soulignant que la réforme de l'Organisation s'adresse également aux contribuables qui « travaillent dur et qui appuient toutes les activités cruciales que nous menons ».

M. Guterres a également rappelé que la réforme « est pour tous ceux qui servent sous le drapeau de l'ONU, qui méritent toutes les conditions nécessaires pour effectuer leur travail vital ».

« Pour servir les personnes que nous soutenons et les personnes qui nous soutiennent, nous devons être agiles, efficaces, flexibles et efficients », a souligné le chef de l'ONU. « Et nous devons bien garder en tête notre obligation de respecter les valeurs de la Charte des Nations Unies ».

United Nations reform is about ensuring value for money while advancing our common values. I thank Member States for their support. pic.twitter.com/a2SYBiiu4p

- António Guterres (@antonioguterres) 18 septembre 2017 M. Guterres a déclaré que l'Organisation et les Etats membres qui la constituent, progressent dans un « programme de réforme large et audacieux pour renforcer les Nations Unies ». Ce programme de réformes inclut des stratégies pour mettre fin à l'exploitation et aux abus sexuels, aboutir à la parité hommes-femmes au sein de l'Organisation, protéger les lanceurs d'alerte, et renforcer les structures de lutte contre le terrorisme.

« Nous réformons notre architecture de paix et de sécurité - afin de nous assurer que nous sommes plus forts dans la prévention, plus agiles dans la médiation, et plus efficaces et rentables dans les opérations de maintien de la paix », a déclaré le Secrétaire général.

« Nous réformons notre système de développement pour nous orienter beaucoup plus sur le terrain, être bien coordonnés et responsables pour mieux aider les pays dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 - notre contribution à une mondialisation équitable », a-t-il ajouté.

Pour soutenir tous ces efforts, M. Guterres a indiqué que l'ONU poursuit une « réforme de management considérable - pour simplifier les procédures et décentraliser les décisions, avec une plus grande transparence, efficacité et responsabilisation ».

Selon le Secrétaire général, ces efforts se renforcent mutuellement et sont tous fondés sur des principes généraux. « Nous sommes une organisation mondiale. 90% de notre personnel travaille sur le terrain », a-t-il dit. « Nous devons rapprocher les prises de décision des personnes que nous servons; faire confiance et autonomiser les responsables; réformer des procédures budgétaires lourdes et coûteuses; et éliminer les structures qui doublonnent ».

« Nous tous avons la responsabilité de nous assurer que nous sommes à la hauteur. Notre objectif partagé est une ONU du 21ème siècle qui se concentre davantage sur les personnes et moins sur le processus, (... ) plus sur les résultats et moins sur la bureaucratie », a dit M. Guterres.

« Nous savons que le véritable test de la réforme ne sera pas mesuré par des discours à New York ou dans les capitales mondiales. Il sera mesuré grâce à des résultats tangibles dans la vie des personnes que nous servons, et à la confiance de ceux qui soutiennent notre travail grâce à leurs ressources durement gagnées », a conclu le chef de l'ONU.

En savoir plus

72è assemblée générale - La réforme de l'ONU plane sur les débats à New York

La 72ème assemblée générale de l'ONU s'ouvre officiellement ce 19 septembre à New… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.