19 Septembre 2017

Afrique de l'Ouest: Les spécialistes préparent un bac UEMOA

Les élèves de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) qui sont en classe de terminale devront passer dans quelques années le baccalauréat(Bac) Uemoa au lieu du bac national. Les spécialistes sont en train de réfléchir sur l'harmonisation du baccalauréat dans la zone ouest africaine.

La communauté des professeurs d'Histoire et de Géographie, riche de 12 000 membres au Sénégal, a organisé un panel sur «la méthodologie du commentaire historique et l'harmonisation de la grille d'évaluation à l'heure des réformes de l'Uemoa au Bfem et au Bac».

Ces derniers préparent le bac Uemoa qui va bientôt entrer en vigueur avec les réformes en cours». Hadi Djigo, membre de la Commission nationale Histoire et géographie, a expliqué que pour cela, une équipe d'experts internationaux a été retenue et le travail a commencé pour l'harmonisation du baccalauréat dans l'espace ouest africain.

Dans un premier temps, cette harmonisation va concerner les 4 disciplines pilotes que sont l'Histoire et la Géographie, les Sciences de la Vie et de la Terre(Svt), les Mathématiques et le Français. C'est ainsi qu'en 2016, 25 établissements sénégalais ont été choisis pour administrer des épreuves tests de l'Uemoa.

«C'est pourquoi il y eu une évolution des épreuves d'histoire et de géographie en 2016. Le glissement est en train de s'opérer vers le Bac Uemoa. Même avec le Bfem, le format est en train de glisser vers l'harmonisation des épreuves dans la zone

Cela vise à réduire les échecs abusifs mais aussi les réussites abusives lors des examens dans la zone de l'Uemoa», dit le professeur Hadi Djigo, membre de la Commission nationale Histoire et géographie et intervenant dans les réformes.

Moustapha Mbow, le coordonnateur de la communauté des professeurs d'Histoire géographie qui organisait pour ses membres ce panel a affirmé que «depuis 2016, on a introduit au baccalauréat une grille de correction pour permettre aux professeurs de la zone Uemoa d'harmoniser les évaluations.

C'est important de regrouper des professeurs de la Fastef et des spécialistes de la réforme pour permettre aux professeurs d'avoir la bonne méthode d'évaluation».

Sénégal

Le Conseil de Paris apporte son soutien au maire de Dakar Khalifa Sall

Le Conseil de Paris a adopté un « vœu » mardi 12 décembre, visant à créer… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.