18 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Le Président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat condamne les violences entre forces de sécurité congolaises et demandeurs d'asile burundais

Photo: Le Pays
Photo d'archives

Le Président Moussa Faki Mahamat donne de la voix au dossier des demandeurs d'asile burundais en RDC.

Il est monté au créneau pour exprimer ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Il demande aux autorités congolaises et au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) de diligenter sur les circonstances entourant ces violences et de traduire en justice les responsables.

Dans un communiqué rendu public ce 18 septembre 2017, le Tchadien, élu fin janvier dernier à Addis Abéba, à la tête de la Commission de l'Union africaine, demande aux autorités de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

En savoir plus

La sécurité des exilés burundais en question

La question de la protection des milliers de Burundais en exil et que le pouvoir burundais souhaite voir revenir est… Plus »

Copyright © 2017 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.