19 Septembre 2017

Madagascar: Séparation réussie pour deux sœurs siamoises de quatre mois

Les sœurs siamoises Mitia et Fitia sont nées il y a quatre mois par césarienne à Madagascar. Il y a six jours, elles ont été opérées pour les séparer au centre hospitalier d'Antananarivo. Une opération réussie puisqu'aujourd'hui les deux nourrissons sont en bonne santé.

En 2012, plusieurs « jumeaux joints » sont décédés à Madagascar des suites de leur opération de séparation, faute d'un matériel adéquat.

Le ministère de la Santé souhaite désormais montrer qu'il n'est plus nécessaire d'aller à l'étranger, car Madagascar dispose d'un matériel moderne et d'un personnel compétent capable de réaliser des opérations chirurgicales délicates.

Les bébés siamoises étaient unies par le ventre depuis la cage thoracique jusqu'au diaphragme. L'opération de séparation a duré 2h30 et a été effectuée par une équipe d'une quinzaine de médecins, réanimateurs et infirmiers. Une manipulation chirurgicale délicate réalisée au centre hospitalier d'Antananarivo, par le ministre de la Santé lui-même, le professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo.

« Il y avait un problème au niveau du foie parce que le foie était vraiment uni. Il y avait un problème au niveau des côtes, au niveau du diaphragme également. Mais on a bien maîtrisé tous les problèmes pendant l'intervention.

Il y a beaucoup de gens qui disent que ce n'est pas la peine d'aller à l'hôpital, que ce sont des incompétents, des gens qui ne travaillent pas bien. Mais il y a beaucoup d'interventions encore plus compliquées que la séparation de siamois qu'on fait au sein de cet hôpital ».

Six jours après l'opération, Fitia et Mitia vont très bien selon leurs parents qui ont préféré garder l'anonymat. La maman des jumelles est rassurée.

« Au moment de l'opération, on était très inquiets. Mais quand l'opération a réussi, on était très contents, très contents. Là maintenant elles se portent bien. Elles jouent, elles essayent d'attraper les jouets au-dessus de leur berceau et elles mangent bien ».

Selon le ministre de la Santé, cette intervention chirurgicale aurait coûté jusqu'à 120 000 euros si elle avait été effectuée à l'étranger. L'Etat malgache, qui a pris en charge le montant de l'opération, aurait fait une économie d'au moins 50%.

Madagascar

Des Malgaches prêts à faire face à l'épreuve de la peste

L'épidémie de peste s'est maintenant bien installée dans le quotidien des Malgaches. Ces derniers… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.