19 Septembre 2017

Madagascar: CFM - Retard dans la mise en place du bureau permanent

L'élection des membres du bureau permanent du Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) risque d'accuser un retard.

Comme il a été annoncé, les 33 membres de cet organe en charge de la mise en œuvre de la réconciliation nationale se mettent depuis vendredi dernier à l'élaboration de leur règlement intérieur.

D'après un conseiller du Fampihavanana Malagasy, ce règlement intérieur sera fin prêt dans trois jours, mais son contrôle de constitutionnalité connaîtrait un retard étant donné que la plupart des membres de la Haute Cour Constitutionnelle n'est pas présente dans la Capitale.

Il faudra donc attendre lundi pour que les hauts conseillers soient au grand complet à Ambohidahy.

Semaine prochaine. A l'allure où vont les choses, l'élection des membres du bureau permanent du CFM n'aura lieu que la semaine prochaine. A noter que le bureau permanent du Conseil du Fampihavanana Malagasy sera composé de 9 membres dont un président, six vice-présidents, un Rapporteur Général et un Rapporteur Général adjoint. Quant à l'élection du président du CFM, des noms circulent, mais un seul sera élu. Maka Alphonse, Charles Rabemananjara, Mangalaza Eugène, Rabe Landry et Boanoro Henri Victor figurent parmi les pressentis. A suivre.

Madagascar

D'Ivato au Palais des sports - Hommage des trois anciens présidents au professeur

L'inhumation du professeur Zafy Albert aura lieu samedi prochain. Selon le Premier ministre Mahafaly Olivier, le… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.