15 Septembre 2017

Réunion de validation de l'étude du MAEP sur les principaux goulets d'étranglement auxquels l'Afrique fait face, à Kigali

Kigali — Une réunion de groupe d'experts pour valider une étude du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) sur les « principaux goulets d'étranglement auxquels l'Afrique fait face » est actuellement en cours à Kigali, au Rwanda.

La réunion de groupe d'experts de deux jours est organisée conjointement par le Secrétariat général du MAEP et la Commission économique pour l'Afrique (CEA).

Le Forum des chefs d'État et de gouvernement de l'Évaluation africaine par les pairs (EAP), lors de leur sommet d'août 2016, a demandé au Secrétariat continental du MAEP de mener une étude sur les principaux goulets d'étranglement qui empêchent l'Afrique de progresser ; ce projet a été lancé suite à une présentation faite au Forum par le Président de l'Ouganda, Yoweri Museveni.

L'étude couvre treize grands goulets d'étranglement, à savoir (i) La désorientation idéologique ; (ii) L'interférence avec le secteur privé ; (iii) Des infrastructures sous-développées ; (iv) Des États faibles, en particulier des institutions faibles telles que l'armée, la police, etc. (v) Des marchés fragmentés, accès au marché et expansion ; (vi) Le manque d'industrialisation et l'ajout de faible valeur ; (vii) Des ressources humaines sous-développées ; (viii) Une agriculture sous-développée ; (ix) Des services sous-développés ; (x) Des attaques contre la démocratie et la gouvernance ; (xi) Un service civil non réactif ; (xii) Un manque de mobilisation des ressources domestiques, en particulier du revenu fiscal généré par les ressources naturelles du continent et (xiii) des inégalités structurelles dans l'accès aux opportunités.

« L'objectif de cette réunion du groupe d'experts consiste à examiner le projet définitif de ce rapport de façon objective et rigoureuse, proposer des moyens de l'améliorer et de s'entendre sur la voie à suivre pour s'assurer que les résultats de l'étude profitent aux activités du MAEP dans un avenir proche », dit Hodane Youssouf, de la Division pour le renforcement des capacités, à la CEA.

La réunion du groupe d'experts réunit les principaux experts et les représentants des institutions compétentes, y compris des experts indépendants, le panel de l'EAP, le comité des points focaux de l'EAP, la CEA, le Secrétariat continental du Mécanisme d'examen par les pairs, la CUA et le NEPAD.

Les experts sont issus du domaine de la gouvernance et des treize points couverts par l'étude. Les parties prenantes examineront le projet de rapport en termes d'approche, de structure, de contenu et de recommandations sur la voie à suivre et conseilleront le Secrétariat du MAEP au mieux comment améliorer la qualité du document et la praticabilité de ses recommandations et de ses décisions.

Copyright © 2017 United Nations Economic Commission for Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.