19 Septembre 2017

Ile Maurice: Un Mauricien derrière les barreaux pour divers délits sexuels en Angleterre

Il a été reconnu coupable sous 14 chefs d'accusation, dont le viol d'une fillette de 6 ans.

Yohann Ramchelawon, un Mauricien âgé de 30 ans, a été condamné à 15 ans de prison par la Stafford Crown Court, en Angleterre, hier, lundi 18 septembre.

Yohann Ramchelawon, recherché par les autorités britanniques pour infraction en matière d'immigration, utilisait les réseaux sociaux afin de piéger des jeunes filles de 12 à 17 ans. Sur ses faux profils, il se faisait passer pour un jeune de 16 ans qui ressemblerait au chanteur canadien Justin Bieber.

C'est grâce à une fille de 12 ans que la police a pu remonter jusqu'à Yohann Ramchelawon. Celle-ci a rapporté à la police qu'un certain Ryan - l'une des fausses identités qu'utilisait Yohann Ramchelawon - lui avait demandé des photos indécentes d'elle.

Le Mauricien avait nié toutes les charges retenues contre lui, ainsi que les photos indécentes des enfants retrouvées en sa possession durant le procès. La police de West Midlands a déclaré que Yohann Ramchelawon n'avait pas d'adresse fixe.

Ile Maurice

À l'aéroport - Air Mauritius première compagnie d'aviation de l'océan Indien à se doter d'un A350

«Ce nouvel Airbus sera un ambassadeur de Maurice.» L'A350 s'est posé sur le tarmac de… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.