19 Septembre 2017

Sénégal: L'île de Dionewar, l'heure de la riposte face aux changements climatiques

Il y a de ces communautés qui ne se comportent jamais en victimes passives face aux intempéries et autres catastrophes naturelles dues aux changements climatiques. Elles sont toujours enclines à développer des initiatives et à trouver des stratégies pour renforcer leur résilience.

Les populations de Dionewar, dans les îles du Saloum, en sont une parfaite illustration.

Cette pittoresque île, aux atouts touristiques incommensurables, à l'instar de plusieurs autres villages de l'archipel du Gandoun, connaît ces dernières années, une situation environnementale préoccupante à cause des méfaits liés à l'avancée de la mer.

L'on se souvient qu'en Août 1986, une brèche s'était ouverte entre le village de pêcheurs de Djifer et l'embouchure de Sangomar, en face du village de Dionewar, entraînant une énorme ouverture du bras de mer « Le Saloum » sur l'Océan Atlantique.

Ce chamboulement écologique cause aujourd'hui une érosion inquiétante des côtes des îles de Dionewar, de Falia et de Niodior, pour ne citer que celles qui sont directement impactées. Il modifie considérablement le fonctionnement normal des écosystèmes de mangrove et hypothèque en même temps l'habitat marin et les foyers d'incubation d'une importante faune aquatique.

Pour trouver une alternative de survie à ce phénomène, l'Association pour le Développement de Dionewar (ADD) et le Comité National pour l'Alphabétisation et la Formation (CONAF) ont soumis un projet et obtenu un important appui du Fonds d'Adaptation au changement climatique, avec la collaboration technique du Centre de Suivi Ecologique (CSE) de Dakar, pour financer des activités d'adaptation et d'atténuation , « grâce à la mise en œuvre d'infrastructures de protection, à la relance des principaux secteurs productifs et à la promotion de stratégies locales d'adaptation ».

Dionewar pourra ainsi bénéficier, sous peu, d'importants investissements en termes d'infrastructures aquacoles (pisciculture, ostréiculture, etc.), de réhabilitation de digues de protection afin de faire face aux inondations et à l'avancée de la mer qui induit la salinité des terres arables , d'installation d'une station météorologique, mais aussi de mise en place de diverses pépinières ( palétuviers, palmiers à huile, cocotiers, anacardiers, entre autres) pour un reboisement massif, en vue d'un repeuplement végétal de l'île.

En perspective de ce gigantesque chantier, des responsables de l'ADD ont mené, du 08 au 10 septembre 2017, une vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation des populations bénéficiaires et des autorités administratives locales pour l'atteinte des objectifs du projet qui durera trois ans.

A cette occasion tous les acteurs, à quels que niveaux qu'ils se situent, ont été rencontrés et briefés sur les enjeux et les défis de cet important Projet qui va, à n'en pas douter impacter durablement le développement du milieu.

C'est pourquoi, du Sous-Préfet de l'Arrondissement de Niodior au Maire de la Commune de Dionewar, en passant par les autorités religieuses et coutumières, les Groupements de Promotion Féminine, les Associations de jeunes et d'étudiants, les Comités de Gestion d'école, les Conseils d'établissement, les Dahiras, les écoles franco-arabes, les GIE de Femmes, les propos ont été unanimes pour féliciter les initiatives d'ADD / CONAF et magnifier la pertinence et l'importance du Projet (Projet de Réduction de la vulnérabilité et de renforcement de la résilience des communautés côtières dans les îles du Saloum (village de Dionewar)).

Tous ces acteurs sont résolus à relever tous les défis et ont dit leur engagement total à œuvrer pour la réussite de cette importante initiative de développement local.

Sénégal

WorldRemit et Wari offrent le transfet d'argent instantané vers le pays

Wari, plateforme leader en Afrique de l'Ouest et WorldRemit, compagnie de transfert d'argent, ont uni leurs forces en… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.