19 Septembre 2017

Tunisie: Des potentialités exploitables

Les bureaux d'études soumissionnaires ont été invités à retirer les termes de référence concernant la sélection d'une liste restreinte de ces bureaux spécialisés.

Les manifestations d'intérêt doivent être envoyées au plus tard le lundi 25 septembre prochain. La séance d'ouverture des plis, publique, aura lieu le même jour au siège du ministère de l'Industrie et du Commerce.

Perspectives de développement

L'étude qui se basera sur les chiffres disponibles et l'état des lieux du commerce électronique en Tunisie va montrer clairement les points forts à consolider et les points faibles à corriger pour assurer la relance de ce secteur qui a des impacts positifs sur la croissance. Plusieurs pays développés ont généralisé le commerce électronique pour permettre aux consommateurs, quel que soit le lieu où ils se trouvent, de commander via leur ordinateur, leur smartphone ou leur portable tout produit de consommation sans être obligés de parcourir des kilomètres pour aller à la grande surface.

Le développement du commerce électronique suppose, bien entendu, une prédisposition des boutiques à ce système de vente moderne. Des sites web en ligne avec catalogue et dressings donnent l'occasion au consommateur de choisir facilement le produit recherché comme s'il était devant la vitrine du magasin. Une fois le produit choisi, le client passe la commande et paie son achat par carte bancaire ou monnaie électronique.

Les entreprises tunisiennes peuvent participer également aux places de marchés virtuels pour vendre leur marchandise sur une large échelle partout dans le monde. En effet, ces places de marchés font la promotion des produits à vendre dans le cadre de catalogues en ligne. Les consommateurs de tous les pays peuvent accéder à la plate-forme et commander des produits en payant par devises. C'est une source de revenus intarissable pour les entreprises tunisiennes qui veulent se développer à l'international.

En matière de commerce électronique, du chemin reste encore à faire par les entreprises tunisiennes dont certaines n'ont pas encore adhéré à ce système qui ne nécessite pourtant pas un grand investissement. Le facteur délai de livraison compte beaucoup dans la réussite de ce type de commerce. Le vendeur est tenu de livrer la marchandise dans les meilleurs délais sauf en cas de force majeure. Certains vendeurs acceptent d'être payés après avoir livré leur produit au client. Le développement du commerce électronique est mené dans le cadre d'une stratégie visant à moderniser le système de vente. Le travail est effectué en coordination entre le ministère du Commerce et le ministère de la Technologie et de l'Economie numérique.

Tunisie

«La Belle et la meute», le cauchemar d'une Tunisienne en plans-séquences

Ce mercredi 18 octobre sort sur les écrans français un film tunisien ovationné au Festival de… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.