19 Septembre 2017

Tunisie: La fabrique d'un artisanat métamorphosé en art

Durant ces dix jours, les céramistes ont eu le temps de se connaître et d'échanger leurs expériences réciproques pour améliorer leur savoir et savoir-faire dans ce domaine artistique qui témoigne de l'art de vivre de chacun des pays représentés. La céramique n'est plus seulement les assiettes et autres ustensiles de cuisine, elle est passée à une étape supérieure qui est l'art. Certaines des œuvres exposées sont des chefs-d'œuvre et n'ont rien à envier aux sculptures réalisées par des artistes. Rappelons que Gaugin avait pratiqué la céramique et ses œuvres sont inestimables de nos jours.

Pas de thème imposé, les artistes ont eu la liberté de puiser dans l'actualité entre autres, à l'instar d'Elizabeth Le Retif qui a choisi le thème de l'émigration clandestine et des réfugiés pour donner un sens réel à ce que les gens partagent entre eux comme réflexion et inquiétude sur un phénomène de notre temps. Les autres artistes dont certains sont devenus des fidèles à cette manifestation ont présenté des séries d'objets, façon pâte à modeler traditionnelle, travail à la base de toutes les sculptures traditionnelles.

On a cassé l'assiette et fait tomber le vase pour les détourner de leur fonction initiale, les déconstruire pour leur donner une forme plus contemporaine. Il s'agit de revisiter l'objet dont la place n'est plus dans la cuisine. Les artistes tunisiens s'inspirent du riche patrimoine de leur pays d'un point de vue artistique avec tout ce que cela suppose de finesse et de poésie. Des œuvres impressionnistes dont l'effet est saisissant.

L'exposition montre l'originalité et la vitalité des artistes-céramistes qui ont choisi ce médium qui renvoie à nos racines pour libérer leurs angoisses et s'exprimer avec liberté sur le monde qui les entoure.

Rappelons que le Centre national de la céramique d'art, créé en 1992, fonctionne aussi comme un musée qui réunit une collection intéressante de céramique et de faïence dont les célèbres faïences bleues de l'empire ottoman et d'anciennes stèles funéraires islamiques dont une célèbre céramique hafside. Le Cnca est un fleuron de notre patrimoine culturel qui réussit à se métamorphoser progressivement grâce notamment à l'organisation de ce symposium.

Tunisie

Œdipe - A propos d'une lecture forcée

Face au désordre mental, qui isole du monde, le jeu du désir est ce qui permet de se frayer une issue, de… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.