19 Septembre 2017

Sénégal: Spécialiste du maquillage - Awa Kanouté Cissé, un talent sans fard

Awa Kanouté Cissé est chef d'unité maquillage à la Rts (télévision publique), un poste qu'elle occupe depuis 16 ans. Avec un talent sans fard, elle met une touche esthétique sur bon nombre de visages.

Le métier de maquilleur est souvent en rapport avec tout ce qui est beauté, esthétique. Mais la maquilleuse peut être amenée à travailler dans plusieurs lieux où ses talents seront mis en contribution. C'est le cas dans l'audiovisuel où elle est aussi amenée à maquiller les présentateurs de télévision, les invités, etc., avant leur entrée en scène sur le plateau. C'est également la personne qui est habilitée à maquiller les acteurs de cinéma et à participer aux effets spéciaux des acteurs en créant des blessures, plaies et brûlures fictifs. Autant de rôles qui requièrent du talent, de l'expertise, de la créativité et de l'imagination. Ces principales qualités se retrouvent chez Awa Kanouté Cissé, chef d'unité maquillage à la RTS, un poste qu'elle occupe depuis 16 ans. Grâce à ses talents de maquilleuse, elle exerce tous ces rôles. Elle met en valeur la beauté de n'importe quel visage et truque en même temps les acteurs de cinéma pour les besoins d'un tournage.

Trouvée en plein tournage de la série télévisée, « Les Idoles », Awa nous a parlé de ce métier de maquilleur qu'elle qualifie d'ailleurs comme un métier passionnant et noble qui demande en revanche beaucoup de créativité, d'imagination et de savoir-faire. « J'ai toujours été fascinée par tout ce qui est esthétique, maquillage. Cette passion, je l'ai nourrie depuis mon enfance », explique-t-elle.

Titulaire d'un bac de la série A3, Awa Kanouté Cissé ne passera que deux ans au département allemand de l'Université Cheikh Anta diop de Dakar avant de s'inscrire en 1998 dans un institut de beauté à Sacré-Cœur 2. Ses rêves de se voir évoluer dans l'esthétique, le maquillage deviendront réalité. Après deux ans de pratique dans son salon de coiffure, la Rts fera appel à cette spécialiste du maquillage. Awa Kanouté Cissé qui aujourd'hui touche à tous les aspects du maquillage, allant du présentateur de télé, des invités en passant par la publicité et le cinéma.

« Dès que j'ai intégré la Rts, j'ai su qu'il y avait nettement une différence entre le maquillage audiovisuel et les maquillages que l'ont fait pour des clientes dans les salons de coiffure. Au début, je ne maîtrisais pas trop certaines techniques du maquillage audiovisuel, mais à force de travailler et avec l'aide du chef de service maquillage que j'avais trouvé à l'époque à la Rts, je me suis familiarisée très vite avec les outils de maquillage audiovisuel », confie-t-elle. Précisant que par la suite, elle a participé à des ateliers de formation avec des maquilleuses professionnelles européennes et américaines qui leur dispensaient des cours pour mieux se professionnaliser dans le domaine du maquillage audiovisuel.

Artifices

Dans les salons de coiffure et d'esthétique, elle utilisait plus les éponges pour maquiller les clientes. Mais à la Rts, Awa a constaté que c'était différent. En lieu et place des éponges, c'était tout une gamme des pinceaux professionnels qu'il fallait utiliser. « Pour mettre en valeur les présentateurs et les invités, je fais usage de pinceaux qui trace les cils, de pinceaux pour le fixage du fond de teint, de la poudre, de pinceaux pour les lèvres et d'autres pinceaux qu'on appelle « blush » pour les fards à paupières. Le maquillage audiovisuel demande beaucoup d'expertise car on maquille beaucoup de carnation et le maquillage audiovisuel se fait de façon discrète, soft et naturel à base de produits spéciaux.

De plus, il est toujours lié à la lumière des projecteurs. C'est pour cela d'ailleurs que nous travaillons avec les éclairagistes », explique Awa Kanouté Cissé, le sourire aux lèvres. Autres rôles exercés également par les maquilleurs ou maquilleuses, ce sont les truquages qu'ils réalisent pour les besoins de films. Dénommés maquillages en Sfx ou effets spéciaux, Awa Kanouté Cissé s'est aussi spécialisée dans ce domaine. « J'ai eu à maquiller des acteurs dans plusieurs films et séries.

De même, j'ai beaucoup travaillé dans la publicité en réalisant des effets spéciaux tels que des brûlures, des plaies, des égratignures, entre autres », fait savoir A. Kanouté Cissé. Selon elle, ces effets spéciaux s'utilisent pour les besoins d'une campagne publicitaire, d'un tournage de film ou série.

Ils se font à base de produits tels que la cire à modeler pour créer de fausses peaux sur lesquelles elle trace avec une pincette afin d'obtenir des profondeurs. Puis elle applique du sang artificiel dessus pour avoir une blessure ou une égratignure fictive.

Sénégal

La crise israélo-palestinienne mobilise au Sénégal

Comme dans de nombreuses villes du continent, un rassemblement a été organisé à Dakar ce… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.