19 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Phénomène shegué - une véritable bombe à retardement !

Le phénomène des enfants en rupture familiale appelés «shegué» devient de plus en plus accru à Kinshasa. En effet, l'on a assiste à une forte tendance à l'enracinement du nombre d'enfants dans la rue. Ce qui représente un risque. Mieux, c'est une véritable bombe à retardement.

Ainsi, il est grand temps que le Gouvernement de la République repense une politique, pour la prise en charge de ces enfants, qui passent leurs journées dans les rues, mendient et volent. Aujourd'hui, il est pratiquement difficile de circuler seul sur le long du Boulevard du 30 juin, sur la place de la Gare, au rond-point Victoire à des heures tardives. Ces derniers ont fait de ces endroits leurs bastions d'opération.

Cependant, on distingue parmi cette catégorie d'enfants, ceux de la rue, qui passent leurs temps, au cours de la journée, à parcourir les rues de Kinshasa. Ensuite, il y a ceux qui sont identifiés sous le nom d'enfants dans la rue. Ces derniers passent leur vie dans la rue et ils n'ont pas de compte à rendre, à qui que ce soit. Ils commettent plusieurs actes qui représentent un grand danger pour la population.

Ils vivent et survivent dans la rue et tous les moyens sont possibles pour eux, afin d'obtenir tout ce dont ils ont besoin. Ils se disent, cependant, qu'ils n'ont ni parent, moins encore une autorité auprès de qui, ils doivent rendre compte.

Par ailleurs, certains de ces enfants, toute catégorie confondue, se constituent en groupe pour poser des actes de banditisme. Ils mendient, volent et effectuent des petits travaux lucratifs. En définitive, au soir de la journée et de leurs activités, ils rentrent sous le toit parental ou familial, ramenant le butin. Ces enfants, selon certaines circonstances, peuvent également se retrouver complètement dans la rue, et devenir des «shegués». Ils jouent au double jeu. Ils sont dans la rue et se transforment en "gang" appelé communément " Kuluna".

Le phénomène des enfants vivant dans la rue est un problème mondial préoccupant. En RDC, le phénomène prend une dimension fortement inquiétante. D'où vient que les autorités de la République sont tenues d'agir, de manière responsable, pour lutter contre cette situation.

Congo-Kinshasa

Avant l'arrivée de Tshisekedi, des opposants arrêtés à Lubumbashi

Plusieurs membres de l'opposition ont été arrêtés dimanche 22 octobre à Lubumbashi… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.