19 Septembre 2017

Sénégal: Les coliques, une urgence médicale chez les équidé

Kébémer — Les coliques (maux de ventre) chez les équidés constituent une urgence médicale dont la mauvaise prise en charge peut provoquer "une mort foudroyante", a souligné, mardi, le directeur général du Haras national de Kébémer, le capitaine Mamadou Barro.

Le capitaine Barro s'entretenait avec des journalistes, en marge de l'ouverture officielle d'un atelier de trois jours sur la gestion de l'équidé en colique, à l'initiative de l'antenne ouest-africaine de l'ONG Brooke, spécialisée le bien-être des équidés.

"Les coliques constituent une urgence chez les équidés surtout le cheval qui est un animal fort mais très vulnérable", a indiqué le directeur du Haras national, invitant les propriétaires à surveiller davantage le comportement de leur cheptel pour prévenir cette maladie ou la prendre en charge de manière adaptée au besoin.

"Un cheval peut vous paraître en bonne santé et en quelques minutes, faire une colique foudroyante qui peut être due à un traumatisme nécessitant une intervention chirurgicale", a dit le spécialiste.

Il a ainsi salué la tenue de cet atelier qui permet selon lui de "rehausser le niveau" des agents du Haras national et des prestataires du privé pour "une bonne prise en charge de cette pathologie fréquente et dangereuse chez les équidés" (cheval et âne).

"Cet atelier vient à une période durant laquelle le Haras national, qui se veut un centre de référence en la matière, est en train de rehausser le niveau de son plateau technique", a ajouté son directeur, non sans se féliciter des "efforts de l'Etat" visant à augmenter le budget de son établissement.

Selon Mamadou Barro, "il et souvent arrivé que des chevaux soient pris de coliques faisant naître des perspectives sombres quant au pronostic vital du cheval, mais grâce à l'expertise de agents du Haras, ils ont été remis d'aplomb".

Aussi le capitaine Barro a-t-il insisté sur "la nécessité de veiller au rationnement de l'alimentation du cheval" pour prévenir cette pathologie qui peut être fatale.

Cet atelier a été organisé pour permettre aux prestataires privés en provenance de plusieurs régions d'être mieux outillés pour prendre en charge les coliques chez les équidés, a expliqué Daouda Seck, responsable du bien-être du cheval à l'ONG Brooke.

Il a été organisé en collaboration avec l'Ordre des vétérinaires représenté par son président d'honneur, le docteur Isma Niaye, lequel a remercié Brooke pour son appui aux membres de sa structure, de manière à les aider à mieux avoir une maîtrise de leur sujet.

Outre le contrôle et la régulation, l'Ordre des vétérinaires a pour mission d'aider au renforcement des capacités de ses membres, une perspective pour laquelle il compte sur l'accompagnement de toutes les structures, selon le docteur Ndiaye.

Sénégal

Conférence internationale - De grands groupes réfléchissent sur le BTP en Afrique

Cette conférence sur les BTP et infrastructures a pour but de créer une Afrique émergente. Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.